Jour 208

Aurélie n'ayant toujours pas réapparu, je pensais aller rendre visite à cette chère Demona après le boulot. Mais ça c'était sans compter ma cousine et la tonne de travail qu'elle m'a donné à faire à la maison.

Parce que pour pouvoir atteindre mon but, j'ai décidé de commencer comme elle, afin d'apprendre les coulisses du métier et apprendre pleins de petits trucs qui pourront m'aider plus tard. Et comme elle a bien avancé et qu'elle a un gros poste à responsabilité, je lui ai demandé si elle pouvait pas me trouver une petite place. Après tout, je lui ai trouvé un mec, elle pouvait bien faire ça pour moi.

Mon argument a fait mouche car elle a pas mis trop longtemps à revenir avec une offre'

Malheureusement, moi qui pensait être peinard, c'est raté. Il suffit pas de connaître sa chef pour qu'elle vous laisse tranquille. Au contraire même. J'ai l'impression qu'elle me donne encore plus de travail que les autres comme si elle voulait montrer qu'elle ne faisait pas de préférences, même si on se connaît et qu'on habite sous le même toit. Mission réussi je pense. Personne, n'aimerait être à ma place.

En y réfléchissant, je me demande si elle fait pas tout ça pour éviter que je fasse une bêtise. Comme allez voir Demona. C'est si évident que ça que j'allais y aller ? 

De toute manière, ce n'est que partie remise. Si jamais j'arrive à finir tout ça, ce soir, j'irais demain. C'est impossible que Cirée trouve d'autres choses à me donner à faire avant demain.