Jour 246

Aurélie a fini la journée en beauté. Et je le pense vraiment même si elle n'est pas de cette avis. Les quelques rides et les cheveux blancs qu'elle a attrapé pendant la nuit ne sont pas à son goût.
Mais je n'ai aucun problème avec ça. C'est toujours la femme que j'ai épousé. Et elle est toujours aussi belle à mes yeux.
En plus, je ne vais pas tarder non plus à la rejoindre, elle n'a vraiment pas à craindre que je la quitte pour une femme plus jeune.
Si je ne suis plus capable de l'aimer avec quelques rides en plus, qui pourrait aimer un petit vieillard ?
Je crois que nous sommes coincés tous les deux. Mais je ne vais pas m'en plaindre, tout ce que j'ai dit à notre mariage, je le pense vraiment.
Entre nous, c'est jusqu'à ce que la mort nous sépare.
Il y a quand même quelque chose qui me rend triste, et c'est peut-être aussi ce qui fait qu'Aurélie réagit comme elle le fait.
Avec les années qui nous séparent, il y a de grandes chances qu'elle parte avant moi. Et même si on l'a toujours su, maintenant que nous y sommes presque, ça me fait un peu peur.