Jour 226

Aujourd'hui c'était au tour de mon petit garçon de grandir. Et il est tout ce que j'avais imaginé. Un doux rêveur qui ne se laissera pas entraîner dans les histoires de familles, ou au moins qui ne les laissera pas contrôler le moindre de ses faits et gestes.

J'admire ma cousine, mais elle a quand même mis de côté tellement d'aspect de sa vie pour déchiffrer un pile de documents dont on ne saurasûrement même pas quoi faire une fois qu'on saura exactement ce qu'ils contiennent. Et puis des documents qui datent d'aussi longtemps, on ne sait même pas si toutes les preuves qu'ils contiennent seront encore recevables.

Tant de choses se sont passées depuis et notre petite communauté a tellement évoluée depuis ces temps si sombres, les gens risquent bien de ne plus prendre au sérieux la menace qui peut représenter les Gothik. Même moi, je ne suis pas sûr d'y croire. Après tout, même ce journal ne contient rien qui me fasse froid dans le dos depuis bien longtemps.

Mais tout ça je le garde pour moi, parce que je ne vais pas déprimer Circée en lui expliquant qu'elle perd sans doute son temps et qu'elle a renoncé à une vie normale pour rien.

Et puis, tout n'est pas perdu, elle a quand même eu deux magnifiques enfants. Et c'est l