Jour 231

Si Daniel ne sait pas encore ce qu'il va faire de sa vie, on dirait que le petit Ulysse a déjà un destin tout tracé. Son grand rêve : reprendre les affaires de sa mère. Mais pas de programmation pour lui. Son truc, c'est de parler au gens. Et de les gérer. 

Tous les soirs, après les devoirs, alors que son frère et Daniel se jettent sur les crayons et le papier pour nous faire de jolies dessins, Ulysse lui, va dans la rue pour parler aux passants. 

Et il commence même à avoir des fans. Des gens qui viennent spécialement pour l'entendre parler, tous les soirs. C'est qu'il parle bien quand même.

Heureusement, pour l'instant, il préfère quand même la compagnie de gens de son âge. Ça commençait un peu à devenir bizarre de le voir tous ces adultes autour de lui.

Circée est aux anges, bien entendu. Pour une fois dans la famille, nous avons quelque chose à léguer et elle a déjà trouvé son successeur dans la famille sans le moindre effort.

Parce qu'elle n'a rien à voir là dedans. C'est Ulysse qui a décidé tout seul qu'il voulait faire comme sa maman.

Il est fasciné par la pile de dossiers qu'elle ramène tous les soirs, les présentations et les réunions à préparer.

J'ai du mal à imaginer comment un enfant peut-être attiré parce genre d'activité, mais qui suis-je pour juger. Si c'est ce qui l'intéresse, tant mieux pour lui.

Et puis il a toujours le temps de changer d'avis, c'est encore un enfant.

En tout cas, au moins il a le plus important pour réussir. Ce gamin sait parler aux autres, et surtout il a toujours quelque chose d'intéressant à dire. Et mon dieu, il pourrait convaincre n'importe qui de n'importe quoi. 

Je ne me fais pas de soucis pour lui si il décide de persister dans cette voie.