Jour 250

Le temps qui passe me rappelle à l'ordre. Bientôt, moi aussi j'irais rejoindre ma famille dans une petite boîte à côté d'eux. Peut-être alors que j'aurais la chance de faire la connaissance de mon père, cet être venu d'ailleurs qui a séduit ma mère et à qui elle a été fidèle toute sa vie. 
Avec tout ça, il ne peut être que quelqu'un de merveilleux, non ? 
J'espère avoir été moi aussi quelqu'un de merveilleux pour ma femme et mes enfants. Et si ce n'est pas le cas, j'ai encore un peu de temps devant moi m'appliquer à le devenir. À partir d'aujourd'hui je vais savourer tous les moments que je passe avec eux car ça pourrait bien être les derniers.
Profiter de la vie et ne pas laisser l'histoire de la ma famille prendre le contrôle de la mienne a toujours été très important et maintenant que mes jours sont comptés, je vais redoubler d'efforts en ce sens. C'est drôle comme le temps s'accélère avec chaque année qui passe.
Plus l'échéance fatidique approche, plus tout s'enchaîne à une vitesse folle, un peu comme une mauvaise blague. 
Je suis bien ici et je n'ai vraiment pas envie de laisser ma place.