Jour 257

Ce que je redoutais tant est finalement arrivé. Je me suis réveillé au milieu de la nuit et j'ai trouvé le corps sans vie d'Aurelie au pied de mon lit. J'ai essayé ce que j'ai pu pour la ranimer mais il était déjà trop tard.
Je ne sais pas combien de temps elle est  restée là avant que je ne la trouve et je m'en veux tellement pour ça.
J'aurais dû être là, à ses côtés dans ses derniers moments. On aurait dû passer les quelques minutes qui lui restait ensemble. Profiter au maximum du temps de temps qu'il nous restait avant que la mort nous sépare. 
Est-ce qu'elle a essayé de me réveiller quand elle s'est sentie partir ? Est-ce que c'est pour ça que j'ai l'ai trouvé par terrer de mon côté du lit ?
Je ne sais pas combien de temps il me reste à passer sur cette terre mais j'espère que ce sera le plus court possible. Tous les gens avec qui j'ai grandi m'ont quitté, elle était mon seul lien avec le passé et je ne veux pas rester seul ici. Je suis prêt maintenant et il ne reste plus grand chose pour me retenir ici.
Les enfants sont grands maintenant, ils sauront se débrouiller s'il m'arrive quelque chose. Ils n'ont plus besoin de moi pour les guider. Ils ont quitté le nid et pris leur envol. Enfin, c'est une façon de parler. Mais je ne m'inquiète pas pour leur futur.
Alors c'est sans regret.
C'est , il y a quelques jours, je ne voulais pas partir. J'avais peur même. Et maintenant, je suis prêt à affronter ce qui m'attend de l'autre côté. Et même, mon seul souhait est de partir rapidement, pour la rejoindre.
Est-ce que c'est ce que les gens appellent des âme-soeurs, ne supportant pas d'être séparés, ne serait-ce qu'une seule seconde ?