Jour 265

Pendant qu'Ulysse et moi nous jetons à corps perdus dans nos carrières respectives (pas trop quand même, pas envie de finir vieille fille !), Daniel continue à chercher son âme-sœur. Je ne comprends pas pourquoi il ne reste pas tout simplement avec Julie à ce stade.
Bon d'accord, elle est beaucoup plus vielle que lui, mais plus il attend, plus elle s'approche du moment fatidique où elle ne pourra plus avoir d'enfant. Et je suis sûr que ça la travaille. Moi ça me travaillerait. D'ailleurs, ça m'étonnerait pas qu'elle finisse par le lâcher pour aller trouver un homme qui voudra bien lui faire un petit bébé. 
De toute façon, vu comme il est parti, il ne risque pas de trouver. Ce n'est pas qu'il manque de charme, loin de là, mais je pense qu'il manque un peu de tact. Enfin, j'ai pas vraiment l'impression qu'il sache y faire. C'est à se demander comment il a fini avec Julie. Et fier comme il est, il n'ose pas demander à mes cousins des conseils. Ni à moi d'ailleurs.  
Quand il aura vexé toutes les filles de la région, il finira bien par se rendre à l'évidence. Mais il se pourrait qu'il soit trop tard. Remarque, ça serait pas mal comme histoire pour un de mes sketchs. 
Pas sûre qu'il apprécie mais c'est mon frère, il ne pourra pas m'en vouloir très longtemps. Enfin, s'il arrive à se reconnaître. Je suis pas folle, suffit de changer les noms et voilà !
Et puis il a qu'à se lancer dans une relation plus sérieuse avec Julie, s'il ne veut pas qu'on se moque de ses techniques de drague. 
Moi je dis, s'il a trouvé une personne qui a accepté de sortir avec lui malgré sa maladresse sociale, il ne devrait pas lâcher, même si elle menace de rendre son dernier souffle le jour du mariage. Au pire, il pourra toujours se mettre à la recherche de quelqu'un d'autre à ce moment-là.