Jour 267

Et voilà, Daniel est un homme marié. Deuxième condition d'Ulysse, mon frère devait se passer la corde au cou avant que Julie ne délivre son paquet surprise. Pas question d'avoir un enfant "illégitime" dans la famille.
Comme si les gens allaient moins le respecter si ça arrivait. Je ne sais pas où il a  chercher ces bêtises mais il a eu de la chance que Daniel accepte sans faire d'histoire. Épouser la femme qui porte son enfant et dont il était sûrement secrètement amoureux sans vouloir se l'avouer ? No problemo.
Du coup, on s'est tous retrouvés dans notre plus belle tenue dans le coin le plus romantique du quartier et on a regardé ces deux là échanger leurs vœux, non sans verser une petite larme émue. 
Dire que papa pensait qu'Ulysse serait le premier, il en reviendrait pas. Premier mariage et premier bébé de ce côté-ci de la famille, on dirait que sa formule est plus efficace que celle de nos ancêtres. Parce qu'en plus d'avoir une vie de famille, mon frère s'en sort pas trop mal côté boulot. On attend toujours qu'il nous ramène quelque chose de différent à manger, rien qu'une fois, histoire de goûter mais pour l'instant on peut s'asseoir dessus. 
Il a même pas ramené quelque chose pour son propre mariage. On aurait pu faire un sacré repas pour fêter ça ! Mais non, ses patrons ne laissent rien sortir des cuisines. C'est bien trop précieux et réservé uniquement aux grands de ce monde. Mémé nous, on a pas les moyens de se le payer. En fait, je me demande qui peut mais c'est une autre histoire.
Mais je sais que mon frère va trouver un moyen de faire bouger les choses dans le bon sens. Les fruits grillés, ça commence à ...
Bref, je m'égare ! Vive les mariés !