Jour 269

Julie a décidé de laisser tomber son travail avec mon frère au restaurant pour se consacrer pleinement à leur fils. C'est sûrement le dernier enfant qu'elle aura, autant qu'elle en profite le plus possible. 
En plus, ça lui permet de nous révéler quelques talents cachés qui sont bien utiles à ces messieurs avec un boulot tellement stressant qu'ils en finissent courbaturés. Fallait choisir un boulot fun, comme le mien !
Bref, dans ses bagages, ma belle-sœur a glissé une table de massage, et tous les soirs, c'est le défilé. Après ça, tout le monde ressort détendu, le sourire aux lèvres et prêt à affronter une nouvelle journée au bureau ou à la cuisine.
Je me demande quand même ce que pense mon frère du fait que sa femme passe ses soirées à détendre des hommes à moitié nus. Pas qu'il puisse se passer quelque chose, mais quand même.
Des trois hommes de la maison, c'est sûrement Jason qui en a le plus besoin. Les histoires qu'il ramène avec lui tous les soirs sont justes terrifiantes.
Avec le niveau de vie qui augmente un peu partout, les gens reprennent petit à petit leurs mauvaises habitudes et il publie tous les jours des articles affligeants. 
Bien sûr, il ne se fait pas que des amis au passage et j'ai comme l'impression que les Gothik devraient être le dernier des ses soucis. Mais il ne perd pas de vue ses objectifs et il nous assurait hier encore être sur un gros coup qui lui permettra de gagner assez en crédibilité pour enfin poster l'article qu'il a préparé toute sa vie. 
J'espère seulement qu'on ne récoltera pas quelques ennuis supplémentaires au passage.