Jour 1

Aujourd'hui j'ai enfin reçu la lettre que j'attends depuis que tout ça nous est arrivé. C'est aussi le jour où je commence ce journal. Pour retracer mon aventure et celle de ma descendance, qui je l'espère prendra la suite.

Je devrais peut être commencer par expliquer ce qui m'a amené là où je suis.

Il y a une vingtaine d'année, un incident s'est produit dans une centrale nucléaire du pays et a déclenché une énorme explosion qui a ravagé la région. Depuis cette catastrophe, les survivants tentent de relever notre pays qui a sombré dans une période de terreur, de violence et de désespoir.

Tout ce que nous connaissons ou presque, a disparu. Les régions riches est fertiles sont devenues des déserts stériles. Les habitants de toutes les régions les plus durement touchés ont migrés dans les zones épargnées, entraînant un boom de la population dans celles-ci. Et très vite les problèmes sont arrivées. 

Le gouvernement d'urgence mis en place à l'époque tente tant bien que mal d'apporter de l'ordre et d'éradiquer le crime qui s'est étendu comme la peste dans ces zones habitées.  

Mais bien que tout ça se soit passé il y a si longtemps, et que le niveau de radiation partout dans le pays est revenu à un niveau acceptable grâce à des travaux de nettoyage agressifs, mes concitoyens refusent de regagner les villes et les villages qu'ils ont appelé un jour "chez-eux". La peur et l'ignorance empêche ce pays d'avancer et de panser ses blessures.

Dans cet optique, le ministère à la réhabilitation des terres a lancé une grande loterie afin de pousser les gens à reconquérir le reste du pays.

Tout gagnant se voit proposer un travail gouvernemental, un terrain dans une zone réhabilitée et de quoi s'installer de façon confortable.

Sans emploi, sans domicile, j'ai donc décidé de tenter ma chance. Qui ne tente rien n'a rien, non ? 

Et pour une fois dans ma vie, la chance m'a souri. Un matin en allant chercher mon courrier chez la vieille dame qui m'hébergeait à ce moment là, je l'ai vu. Mon nom sur une lettre qui avait tout d'officiel. Je l'ai ouverte fébrilement et commencé à lire le courrier qu'elle contenait.

"Cher monsieur Touguézeur, ...".

Et joint à ce courrier, un acte de propriété au nom d'Ethan Touguézeur. Ma nouvelle vie pouvait commencer.

Me voilà donc aujourd'hui, propriétaire d'une petite cabane à Oasis Spring. Ce n'est pas grand chose mais au moins j'ai un toit sur la tête et de quoi vivre. Enfin, de quoi vivre jusqu'à ce que le livreur m'apporte de quoi remplir le frigo.

Je me demande ce que l'avenir me réserve !