Jour 2

Toujours pas de nouvelle du livreur. Je n'ai pas de quoi à manger, et encore moi de quoi le faire.

Heureusement, il y a la cantine du boulot. Le gouvernement m'a placé dans les services de renseignements. Je passe donc à éplucher des notes, des coupures de journaux, à la recherche de la moindre mention d'un nom ou d'un mot particulier qu'on m'a demandé de chercher.

Ce n'est pas une tâche particulièrement passionnante à effectuer mais je fais avec car je sais que de meilleurs jours m'attendent.

J'ai fait un peu le tour du quartier, mais je suis le seul à habiter dans ce coin. J'ai quand même fait la connaissance de charmantes jeunes femmes qui passaient par là pour me souhaiter la bienvenue.

Sonia et Dina. J'avoue que cela fait du bien que l'on s'intéresse à moi. Je me demande si il faudrait que je leur parle de mon passé de SDF. Me porteraient-elles le même regard que celui qu'elles m'ont portées à ce moment là ? Je vais y réfléchir encore.

J'espère en tout cas que je les reverrais. Peut-être que l'une de deux sera un jour ma femme ?

On pourrait penser que je mets la charrue avant les bœufs mais je prends cette mission très à cœur.

Jusqu'à présent, je n'avais pas de but dans la vie. Maintenant que j'en ai un, je ferais tout pour le réaliser.

En attendant que le ravitaillement arrive, j'ai trouvé ce qui doit sans doute être les vestiges du potager d'une résidence détruite par la catastrophe. Je me contenterais donc de carottes et de tomates crus si j'ai un petit creux.