Jour 9

J’ai craqué. Quand Sonia est venue cet après midi, je lui ai tout avoué. A quel point elle occupait mon esprit à chaque instant de la journée, à quel point je l’aimais et à quel point c’était dur d’être seulement son ami. J’ai accompagné cette déclaration d’une rose que j’ai prise à mon travail.

Juste parce que sa couleur me rappelait la robe de Sonia.

Elle avait l’air ravie, mais était-ce juste par politesse ? Sa réponse a été plus que vague et elle est parti assez rapidement en disant qu’elle devait réfléchir.

Je l’ai fait fuir, tout est perdu.