Jour 26

Avec tout le travail que nous devons fournir pour pouvoir payer nos dettes, nous devons laisser Beth toute seule à la maison en attendant notre retour.

Je n'aime pas vraiment cette idée mais nous n'avons pas d'autres choix.

Il n'y aucun voisin autour de nous qui pourrait jeter un œil de temps en temps, et les moyens de communications longue distance sont plutôt réduits.

Nous avons donc pris le parti de faire confiance à notre fille en lui expliquant quelques règles de sécurité élémentaires. N'ouvrir la porte à personne, ne pas se montrer aux fenêtres, ne pas parler à des inconnus et ne pas sortir.

Par les temps qui courent, qui sait ce qui pourraient arriver à une petite fille seule chez elle.

C'est avec la boule au ventre que je m'absente tous les matins et lourdeur de mon estomac ne disparaît que lorsque je revois son sourire lorsque je rentre le soir.

Sonia ne dit rien mais je suis sûr qu'elle aussi craint que quelque chose arrive. 

Et si Vladimir retrouvait sa trace ?