Jour 57

Julien. Mon premier "amour". Je l'ai rencontré quand j'étais encore jeune et ne l'ai plus quitté depuis. 

J'avoue que je ne sais pas si je l'aime vraiment. Je ressens quelque chose pour lui mais je n'arrive pas à définir quoi. 

Mais si papa m'a appris une chose c'est que le monde dans lequel nous vivons ne s'arrête pas de tourner pour nous. Je n'ai pas le temps de partir dans une quête pour l'homme parfait.

Julien est là, il m'aime, je l'aime bien, cela devrait suffire. 

J'aurais aimé avoir ce que maman et papa ont partagé mais ce qu'on n'a pas connu ne peut pas nous manquer, n'est-ce pas ? 

Mes enfants seront peut-être choqués de lire ça mais c'est la vérité. Je ne suis pas sûr que leur père est l'homme de ma vie.

Mes parents m'ont aussi appris à être honnête, je l'ai donc été avec Julien. 

Pour lui laisser le choix de prendre ses jambes à son coup. Mais il a choisi de rester. Il n'a pas besoin de mon amour inconditionnel. Savoir que je l'aime juste assez pour passer le reste de ma vie avec lui doit lui suffire.