Jour 95

Maintenant que toutes les vérités sont dites, il n'y a plus de raisons de tenir Florent éloigné plus longtemps de son fils. Il est resté toute la journée avec nous  

Et je dois bien dire que de l'avoir là avec moi et de le voir s'occuper de son fils est bien la seule chose qui puisse réchauffer mon cœur en ce moment. 

Il est parti dès que Julien et Esteban sont rentrés de leur travail. 

Esteban semble plus déterminé que jamais à atteindre l'objectif qu'il s'est fixé. Au moins il prend tout ça au sérieux et n'abandonne pas juste pour me punir. 

Julien lui, semble avoir complément abandonné. Je me croirais transporté quelques semaines plus tôt quand il avait arrêté de prendre soin de lui même. Mais en bien pire. Car je sais que je ne pourrais rien faire cette fois pour le remettre sur pied. Il est vieux, au bout du rouleau, déçu.

Et l'ambiance pesant qui règne à la maison ne risque pas d'arranger les choses.

Je crois que nous avons besoin d'un peu de changement. Mais le temps où une famille pouvait partir s'évader pendant quelques jours est bien loin maintenant. 

Seul le temps pourra soigner les blessures.