Jour 97

Le temps passe encore plus vite quand l’esprit est occupé par un milliers de pensées qui s’entassent et se bousculent. Je ne me suis pas occupé de mon plan depuis que tout ça est arrivé et  je ne me suis pas rendue compte que c’était déjà l’anniversaire de Ned.

Il me fait beaucoup penser à papa. Les cheveux, les yeux. Mais il me fait aussi penser à toutes les choses qui ont conduit à sa venue au monde.

Je ne lui en veux pas, il n’y pour rien. Je l’aime de tout mon coeur, c’est mon fils, et je l’aimerai toujours quoi qu’il arrive. 

Mais le voir tous les jours sera ma punition. Car à chaque fois que je verrais son visage, je verrais aussi celui de Julien quand j’ai du lui avouer ce que j’ai fait. Ce mélange de colère, de dégout, de de déception et de peine.

J’ai espoir que ce sentiment s’atténue avec le temps. Le temps que je me pardonne à moi même.

Il le faudra bien pour avancer. J’espère que ça n’affectera pas ma relation avec Ned. Je n’ai pas besoin de ce poids en plus.

D’autant plus que je suis à nouveau enceinte.