Jour 59

Je ne sais pas si j'ai rêvé ou si maman est vraiment venue me rendre visite cette nuit. Enfin son esprit. Je me suis levée pour manger les restes du dîner et elle était là, assise sur le canapé. Je crois qu'elle parlait à l'urne de papa. Elle essayait de le faire venir lui aussi. Elle avait l'air boulversé. Ou en colère. Je ne sais pas vraiment.

Et puis elle m'a vue et prise dans ses bras. Il ne restait plus que de l'amour sur son visage. Et elle a serré comme jamais. Comme si elle avait peur que je lui échappe. C'était chaud et froid en même temps. Chaud comme mon cœur qui s'est réchauffé en la voyant et froid comme la mort.

On s'est assise et on a parlé jusqu'à ce que le soleil se lève.

De tout, de rien. De Julien et du bébé qui grandit à l'intérieur de moi. L'idée d'être grand-mère l'a remplie de joie et puis elle s'est souvenue qu'elle ne le verrait jamais grandir. 

Mais aucune mention de ce qui avait l'air de l'avoir totalement bouleversée. 

Après qu'elle soit partie, je suis allé me recoucher un peu pour profiter d'un peu de sommeil avant d'aller travailler. 

Et quand je me suis réveillée, j'étais beaucoup moins sûr que tout ceci venait réellement de se passer.