Jour 60

Ça a recommencé cette nuit. Mais cette fois c'est papa qui m'a rendu visite. Et même si c'était encore qu'un rêve, j'ai enfin l'impression de leur avoir dit au revoir comme il faut. Je vais pouvoir faire mon deuil et me concentrer sur la suite. 

Je ne sais pas si je me sens coupable d'avoir un peu relâcher mes efforts suite à ma grossesse mais les révélations de papa cette nuit sonnent comme un avertissement qu'un futur bien plus noir si je n'atteins pas le but que mes parents m'on fixé. 

Au détour de notre conversation, je lui ai avoué que j'avais trouvé son journal et que j'avais commencé à le lire en y espérant trouver des réponses aux questions que je me pose.

D'un air inquiet il m'a demandé si j'avais lu les dernières pages. Ma réponse ne l'a soulagé qu'un court instant puis il a pris un air grave et s'est lancé dans un long monologue.  

Il m'a parlé de Vladimir, l'ex mari de maman et de sa mainmise sur toutes les affaires de la région, de la disparition de ma demi-sœur Cassandra et son assassinat par mon demi-frère Alexandre. 

Cette histoire est tellement horrible que j'ai espéré que la vérité serait moins sombre que ça. 

Et d'un coup, j'ai compris l'attitude de maman hier. Avait-elle découvert la vérité sur la vérité de sa fille en la retrouvant de l'autre coté ? En voulait-elle à papa au point qu'il avait décidé de rester à l'écart en attendant qu'elle reprenne ses esprits ?

Et puis en rentrant du travail, j'ai ouvert le journal de papa sur les dernières pages. Et tout y était.