Jour 64

Je n'aurais jamais cru qu'il aurait été si difficile de concilier travail et vie de famille.

Esteban vient tout juste d'arriver mais je ressens déjà les premiers signes d'une fatigue sévère. 

Julien s'occupe volontiers de son fils quand je ne suis pas là, mais il y a des choses qu'il ne peut pas faire.

Je retrouve donc souvent un bébé affamé quand je reviens du travail et je dois donc m'occuper de lui avant tout autre chose. Avant de m'occuper de moi-même et de me reposer de ma journée épuisante. 

L'avancement de Julien en prend un coup mais il est plus qu'heureux de faire ce sacrifice. Entre-nous, la population ne regrettera pas vraiment les tournois de jeux vidéos quand la plupart d'entre nous n'est pas occupé pour en profiter. 

Plus que quelques jours et Esteban sera assez grand pour s'occuper de lui même tout seul. Mais il ne sera toujours pas temps de se reposer.