Jour 66

Je suis heureuse de constater que j'arrive à trouver des moyens de combiner mon travail et ma vie de famille. Après quelques promotions, je me retrouve maintenant à décor entraîner les nouveaux. Et pour parfaire ma technique, je demande un peu d'aide à Julien. 

Aujourd'hui, Esteban nous a rejoint à l'étage et est venu faire ses devoirs à côté de nous, assis sur le lit que papa avait installé pour Julien.

C'était un bon moment et pendant quelques instants j'ai presque eu l'impression d'avoir une vie normale. Aussi normale qu'elle peut l'être ici. Sans ce poids que mes parents ont posé sur mes épaules.