Jour 108

J'ai demandé à Florent de m'aider dans l'éducation des enfants et on peut dire qu'il prend son rôle à cœur. 

Je sais que ça ne vaut pas une invitation à venir vivre avec nous mais c'est bien tout ce que je m'autorise à lui proposer. 

Même si tout espoir de réconciliation avec Esteban semble perdu, c'est une ligne que je n'arrive pas à me résoudre à franchir. Cela voudrait dire que je baisse définitivement les bras. Malgré tout ce qui c'est passé et ce qu'il m'a dit, il reste mon fils et je l'aime.

Florent vient donc nous rejoindre tous les jours après que les enfants soient rentrés de l'école.

Pendant que je m'occupe de Julien, il aide les plus grands à faire leurs devoirs et fait avec eux n'importe quelle activité qu'ils veulent pratiquer. 

Ned me rappelle tellement pas. Il est passionné par les échecs en ce moment et Florent se retrouve donc embarqué dans des parties interminables avec son fils qui peuvent les occuper jusqu'à très tard dans l'après midi.  Parties qui sont seulement interrompues par l'arrivée imminente d'Esteban.

Florent s'arrange toujours pour s'en aller avant que mon fils ne rentre. Il est attentionné comme ça.