Jour 124

J'hésite toujours à parler des choses que j'ai lue dans le journal à Esteban. J'ai bien sûr interdit à Cassandra et Julien de lui en parler parce que je préférais le faire, mais finalement je suis pas très sûr que c'est une possibilité.

Il a l'air d'avoir encore beaucoup de colère en lui. Lui qui était maigre comme un fil, il ressemble maintenant à une armoire à glace, la faute à toutes les heures passées à frapper le punching-ball depuis la mort de maman.

J'ai plus l'impression qu'il se sert de ça pour se défouler plus que pour gagner une physique de catcheur.

Ceci-dit, sa petite amie doit être ravie de ce changement si elle aime ce genre d'homme.

Je devrais peut-être m'y mettre aussi. Si ça peut m'aider à trouver ma future femme. Après tout, par les temps qui courent, c'est plutôt rassurant d'avoir un homme capable de vous protéger ?

Bref, pour l'instant je garde encore tout pour moi. Mais j'ai retenu la leçon du journal quand même. 

Parfois, il faut pas hésiter à dire les choses comme elles sont, peut importe les conséquences. Dans le cas contraire, le résultat pourrait être pire.