Jour 103

J’ai entendu des bruits étranges venant de dehors cette nuit. Je me suis levée pour aller voir ce que c’était mais il n’y avait rien.

J’ai cru qu’Edouard avait finalement décidé de passer à l’acte et de régler son problème une bonne fois pour toute en nous éliminant.

Je me demande toujours pourquoi ils n’ont jamais rien tenté contre nous. Après tout, il suffirait de se débarrasser de nous et il n’y aurait plus personne pour se dresser contre la famille Gothik.

Le fait que Cassandra soit sa soeur n’a pas empêché Alexandre de se débarrasser d’elle quand elle est devenue trop gênante. Edouard aurait sûrement encore moins de scrupules avec nous.

A moins que sa disparition leur appris qu’il vaut mieux garder un oeil sur ses ennemis plutôt que de s’empresser de les écarter du chemin.

Qui sait si papa aurait eu connaissance de tout ce qui se trame derrière notre dos si Cassandra était toujours là.

Quoi qu’il en soit, ce n’était qu’une fausse alerte. La rue était calme et personne n’est venu m’attaquer quand je suis sorti.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté dehors, à observer le ciel, mais quand je suis rentrée, le soleil commençait déjà à pointer le bout de ses rayons.

C’est bizarre, j’ai pourtant l’impression de n’être restée que quelques minutes devant la porte.