Jour 148

Ma relation avec Marina est plutôt au beau fixe et rien ne semble devoir venir la dérailler pour l'instant. Et si la journée d'hier m'a bien appris quelque chose, c'est que je dois commencer à être un peu plus proche des gens que j'aime et surtout leur montrer que je tiens à eux et qu'ils peuvent compter sur moi.

Dans le cas de mon couple, il en restait plus qu'une ultime étape à franchir. Alors pourquoi attendre plus longtemps puisqu'il semble clair que nous sommes bien parties pour durer ? 

Elle connait tous nos secrets et n'est pas encore partie en courant. 

Il y avait deux issues possible. Soit elle acceptait de passer le reste de sa vie avec moi, soit il valait mieux arrêter notre relation tout de suite et partir chacun de notre côté. Enfin, elle serait parti. On allait pas lui laisser la maison que nous habitons depuis notre enfance.

J'ai bien évidemment soumis l'idée à Cassandra et Julien pour savoir ce qu'ils en pensaient. Premier pas dans la reconquête de ma famille. Le dialogue. 

Cassandra était bien sûr ravie, quoi de mieux que d'avoir sa meilleure amie pour belle-soeur. Au moins on était sûr d'éviter les repas de famille où tout le monde est mal à l'aise. 

Julien, comme à son habitude, était plus modéré mais j'ai quand même eu son approbation.

Alors dès que Marina est rentrée de son travail, je l'ai amenée dans une pièce à l'écart, j'ai posé un genou au sol, j'ai lui ai tendu la bague que j'avais récupérée pour l'occasion et je lui ai posé LA question. 

Ce n'était pas forcément la demande super romantique dont toutes les femmes rêvent, mais à notre époque on fait avec les moyens du bord. C'est en tout cas bien plus romantique que les fiançailles de ma mère. Au moins 

Bien évidemment, elle a dit oui.