Jour 150

Je sens que je touche bientôt au but. Enfin. Les longues missions d'infiltration et de recherches ont laissé place à une vie plus mondaine. Maintenant que je suis au plus proche de l'équipe dirigeante, la majeure partie de mon travail consiste maintenant à assister à rédiger des rapports et à assister à des soirées organisée par l'agence pour promouvoir nos actions et obtenir un budget confortable du gouvernement. Je déteste cette dernière partie. Tout ça n'est que mensonge et poudre aux yeux. Tout cet argent n'arrive jamais dans les caisses de l'agence mais fait un gros détour par le compte en banque de notre cher cousin et des mes supérieurs. Lorsque que je suis là bas, tout me donne envie de vomir. Mais je suis patient et je joue mon rôle en attendant de pouvoir en faire plus. Et je sens que ce jour va bientôt arriver. Je n'ai jamais été aussi proche de l'atteindre. 

Quand j'ai commencé, je pensais seulement récupérer les documents de grand-père et continuer tranquillement ma vie. Mais travailler au contact de cette classe corrompue m'a donne envie d'aller plus loin. 

Si je pouvais seulement libérer l'agence de l'emprise des Gothik, je suis sûr que le monde serait un peu plus sûr. Et leur vie un peu plus compliqué. Alors moi aussi j'ai commencé à monter un dossier avec tout ce que je peux trouver. Quand il sera prêt, j'enverrai mon rapport à qui de droit et alors les choses changeront peut-être.

Se débarrasser de la tête de l'agence sera bien plus facile que se débarrasser d'Edouard. Il a le bras bien plus long que mes supérieurs et seul un dossier bien ficelé pour le faire tomber. Et pour ça j'ai besoin des informations que je suis venu chercher ici.

J'aurai tout de même la satisfaction de faire tomber enfin un de ses pions.