Jour 152

Christophe est resté passer la nuit avec nous, enfin surtout avec Cassandra. Ils avaient bien mérité de passer un peu de temps ensemble, qui sait quand ils le pourront encore.

Quand l'heure de partir est finalement arrivée, les jumeaux ont accompagné leur père jusqu'à la route. Nous avons d'abord pensé qu'ils avaient juste envie de profiter au maximum de leur père avant son départ. Cassandra avait elle choisi d'occuper son esprit avec un peu de ménage avec tous les avantages que cette activité comporte, comme un endroit isolé pour pleurer à l'abris des regards.

Quand à mes neveux, ils avaient en fait une idée derrière la tête. 

Heureusement pour nous, Christophe n'a pas du tout aimé cette idée. 

Mes neveux voulaient tout simplement partir avec lui et en découvrir plus sur leurs origines. Et pourquoi pas visiter la planète paternelle.

Mais c'était juste hors de question. Pas avec tous les risques que cela comporte. 

Ils ont rejoints la maison terriblement déçus, leur père sur les talons qui nous a demandé de bien les surveiller et de ne pas les laisser le suivre. 

Cela a du lui coûter de se montrer si ferme au moment de son départ mais il a fait pour le mieux. 

Mieux ne vaut laisser aucune ambiguïté et ne pas laisser le moindre doute. A leur âge tout semble possible et on se croit invincible. Et on est si impulsif.

J’espère que le message a bien été reçu.