Jour 159

Je pense que le stress au travail et à la maison avec l'arrivée de Circée ont eu raison de mes nerfs. Je me suis un peu lâcher sur Julien ce soir, ce que je regrette déjà.

En fait tout est partie de ce satané abri dont nous ne savons toujours rien et qui nous nargue au fond du jardin.

Julien passe ses journées là bas à faire je ne sais quoi. Avec les bruits qui en sortent, on pourrait presque croire qu'il y fait ce qu'il nous a toujours dit. Tant qu'il ne nous dérangeait pas et ne nous impliquait pas dans ces histoires, il pouvait faire ce qui lui chante. Je ne suis pas non plus responsable de ses moindres faits et gestes, même si j'aimerais qu'il fasse un peu attention.

Mais je l'ai vu y emmener les jumeaux et cela ne m'a vraiment pas plu. Je les ai questionné au dîner mais aucun d'entre eux n'a voulu me dire ce qu'ils font tous ensemble. 

J'ai comme un mauvais pressentiment mais je ne sais pas dire ce qui le provoque. Le désir de mes neveux de partir retrouver leur père et leurs origines ou le fait que je ne sais absolument pas ce que mon frère peut bien faire pour gagner sa vie et dans quoi il pourrait embarquer les jumeaux. Et avec ses antécédents, on ne peut pas dire que j'ai vraiment confiance. 

Alors forcément quand lui aussi est rentré de là où il va tous les soirs et qu'il a encore une fois refusé de me raconter ce qu'il trafique, je n'ai pas pu me retenir plus longtemps. 

Il peut faire ce qu'il veut de sa vie, et se mettre en danger s'il le souhaite mais il n'a pas interêt à mettre en danger ceux qui l'entourent et surtout pas nos enfants. 

Cassandra est déjà bien assez malheureuse comme ça avec Christophe qui vit à l'autre bout de la galaxie, il ne faudrait pas en rajouter. 

J'aime mon frère, mais il va devoir apprendre à nous faire confiance. Cette situation ne va pas pouvoir durer plus longtemps surtout si les jumeaux sont maintenant concernés par tout ça. 

Heureusement, une fois mon entretien passé, je pourrais peut-être rediriger mes efforts de recherche sur ce problème pour le régler définitivement. C'est quand même incroyable d'en arriver là mais je ne vois pas d'autres solutions. Il ne me donne plus le choix.