Jour 128

Ça devient de plus en plus difficile de canaliser Julien. Il a une idée en tête et jamais il ne lâchera le morceau. Je crois que j'ai fait une grosse erreur en lui disant tout trop tôt et maintenant je vais devoir me débrouiller pour nous sortir du pétrin dans lequel je nous ai mis.

Si j'arrive au moins à le retenir jusqu'à ce qu'il soit plus vieux, j'arriverais peut-être à le raisonner.

Je ne me souviens pas avoir été si difficile quand j'avais son âge.

Le problème est qu'il s'est mis en tête que c'est notre cousin qui a fait disparaître Florent et il veut lui faire payer à tout prix. 

Comment lui faire comprendre que le meilleur moyen de le faire est de continuer ce que notre famille a commencé ? 

Réunir du monde autour de nous, prendre des positions fortes dans tous les domaines et le faire tomber avec les preuves que nous aurons réunies.

J'ai essayé de lui expliquer ce matin et tout ce que j'ai réussi à faire est de me le mettre à dos. 

Tout ça ne va pas assez vite à son goût. J'avais oublié à quel point la patience n'est pas le fort des adolescents. 

Je sens que les jours à venir vont être très agréables.