Jour 197

Toute cette histoire de trouver quelqu'un pour ma cousine m'a amené à réfléchir à ma relation avec Aurélie. On se connaît depuis tellement longtemps que je me suis dis "Pourquoi attendre plus ?". J'étais toujours été sûr qu'on finirait notre vie ensemble et ces derniers jours n'ont fait que confirmer que nous sommes fait l'un pour l'autre. 

Alors, j'ai pris mon courage à deux mains, un morceau de météorite rapporté par les frères que j'ai incrusté sur un anneau et je l'ai invité pour un rendez-vous romantique à l'endroit où tatie Marina m'a raconté qu'elle s'était mariée.

J'étais un peu nerveux quand elle est arrivé parce que bien sûr j'ai eu le temps de retourner la question dix millions de fois dans ma tête en l'attendant. Et c'est là que je me suis rendu compte que si moi j'étais sûr de moi, je ne savais pas du tout ce qu'elle en pensait.

Mais j'imagine que c'est là le but de cette question. Ce que j'avais imaginé plus comme une formalité prenait dangereusement une allure de test. J'aime les défis, mais il y en a certains qu'on ne veut pas perdre.

Heureusement elle n'a pas ri quand je me suis mis à genou devant elle et que j'ai récité un texte que j'ai trouvé dans les livres que tatie Marina a écrit. Je serais bien incapable de faire mieux qu'elle et Aurélie mérite ce qu'il y a de mieux. 

Qui a dit que la vie était dure ? Pour l'instant tout roule pour moi. Par contre je vais peut-être attendre un peu pour annoncer que je suis fiancé, je suis pas sûr qu'ils comprennent.

Qu'est-ce qu'ils connaissent de l'amour d'abord ?