Jour 295

Anniversaires à gogo à la maison aujourd'hui. Y en avait pour tous les âges. Enfin presque. Pendant que Jason et Ulysse se faisaient des cheveux blancs, mon petit Luc a rejoint la cour des grands.
C'est le portrait craché de son père, à quelques détails près. Déjà, il a hérité de la chevelure flamboyante qui fait la particularité de ce côté-ci de la famille. Et puis c'est une vraie pipelette. Son père sait manier les mots, je ne suis pas tombée dans ses bras par hasard. Mais lui c'est quand s'arrêter. Luc, un peu moins. Il a passé la journée à nous suivre partout pour nous faire la conversation. On en était presque à regretter qu'il ait appris à parler. J'aime mon fils, mais à petite dose. 
A la fin, celui qui en a fait les frais, c'est son cousin Damien. Luc a dû se dire que comme il  plus jeunes que nous, il serait peut-être plus réceptif. Heureusement, mon neveu est aussi très gentil et patient. Il a pris sur lui pour qu'on puisse avoir la paix quelques heures quand il a vu nos têtes. 
Il aurait aussi pu l'envoyer jouer avec sa sœur, mais ça se serait sûrement mal fini. Parce que les filles, c'est nul il paraît.
J'en connais un qui va sûrement changer d'avis dans quelques temps.
Du côté des mes "cousins", c'était un peu moins la joie par contre.
Leur âge les a frappé de plein fouet et ça a à fait très très mal.
Il faut dire que malgré leurs incroyables réussites professionnelles, ils n'ont pas grand chose auquel se raccrocher. Côté personnel, c'est un peu le désert. A part nous bien sûr.
Cela fait bien longtemps qu'on a plus revu la petite amie d'Ulysse et Jason n'a jamais vraiment eu quelqu'un dans sa vie. Et maintenant, ils regrettent de n'avoir personne avec qui partager le temps qu'il leur reste, à part eux même. 
Je me demande ce qui s'est passé avec Ulysse, ça avait l'air si bien parti. Mais il refuse d'en parler. À mon avis, c'est elle qui l'a laissé tombé. Les hommes et leur fierté...
Je me sens quand même un peu coupable dans l'histoire. Je m'étais promis de les faire bouger et de les aider à trouver quelqu'un mais j'ai été tellement prise avec mon propre nombril qu'au final, je n'ai absolument rien fait.
Mais il n'est jamais trop tard pour se rattraper ! 
Ils ont encore pleins de temps devant eux et il y a sûrement quelqu'un pour eux, quelque part. Il suffit juste de chercher au bon endroit. Et c'est bien ce que je compte faire. Pour de vrai cette fois !
Dès que j'ai un moment, je m'y mets.