Jour 309

Même avec la disparition de son père, Damien n'a pas voulu repousser le mariage qui devait avoir lieu aujourd'hui. Au contraire, il était plus déterminé que jamais.
Alors c'est dans une ambiance un peu bizarre qu'on s'est réunis au bord de la piscine pour fêter l'union de ses deux âmes qui s'étaient si bien trouvées.
J'étais contente pour eux. Vraiment contente. Mais j'ai eu beaucoup de mal à le montrer. Mon esprit était ailleurs. Avec mon frère. D'ailleurs tout le monde manquait un peu d'entrain, même les mariés.
Je crois quand même que j'aurais fait comme eux si j'avais était à leur place. Continuer comme si de rien n'était. Enfin, pas vraiment comme si rien ne s'était passé. Mais continuer malgré les évènements terribles de ces dernières semaines et la peine qui nous ronge.
Continuer parce que ca va passer un jour et que la vie, elle ne s'arrête pas.
Continuer pour avancer, donc.
Et quelle meilleure façon de continuer que de célébrer le sentiment le plus beau et le plus heureux qui existe. Parce que l'amour est sensé rendre heureux non ?
Et le mariage de mon neveu n'était pas le seul évènement de la journée. Mon fils a profité de ce jour pour devenir un beau jeune homme, qui ressemble beaucoup à son père.
Malheureusement quand le cœur n'y est pas, le cœur n'y est pas. Et j'ai l'impression que mon fils va suivre le même chemin que sa sœur. Et qui pourrait leur en vouloir. On ne peut pas dire qu'ils auront passé cette étape importante de leur vie dans la joie et la bonne humeur. 
C'est dur de célébrer une vie et de faire le deuil d'une autre en même temps.
Bref après ce mariage un peu déprimant, nous avons partagé un repas tous ensemble et puis tout le monde est parti vaquer à ses occupations respectives. Aucun doute que les jeunes mariés ont profité de leur nuit de noces comme il se doit. 
Et moi, j'ai enfilé mon masque et je suis allé me produire sur scène pour ma première représentation en solo. Je suis enfin au sommet. Là où j'ai toujours voulu et je n'arrive même pas  en réjouir.