Jour 278

Le problème quand tu aimes quelqu'un de plus vieux que toi, c'est qu'il finit immanquablement par devenir vieux et ridé (et moche ?) avant toi. Longtemps avant toi dans certains cas. Papa a connu ça et maintenant c'est au tour de mon frère, maintenant que sa dulcinée a soufflé (métaphoriquement) ses bougies.
Leur fenêtre de tir pour avoir plus d'enfants vient donc de se fermer définitivement pour eux et Damien restera fils unique. Et bientôt, il n'aura plus besoin de sa maman pour quoi que ce soit et elle va finit par s'ennuyer très vite si elle n'a rien d'autre à faire.
Alors Ulysse lui a offert un magnifique aquarium qu'on a installé dans la véranda.
Daniel pourra y stocker les poissons qu'Ulysse lui amènera en attendant qu'il les utilise en cuisine, et Julie pourra s'occuper d'eux dans l'intervalle, le temps qu'ils passent sur le grill.
Pour fêter ça, Ulysse a même réussi à attraper deux petits poissons qui ont été immédiatement introduits dans leur nouvel maison. Pour l'instant, ils sont en observation, histoire de voir s'ils ne brillent pas dans le noir ou un truc bizarre comme ça.
Heureusement ils ont pensé à ça avant de se lancer bêtement. Ça serait dommage qu'on meurt tous dans d'atroces souffrances alors qu'avec un peu de prudence, on aurait pu éviter ça.
Bien sûr, comme prévu, c'est Julie qui s'y colle. Et elle prend son rôle très à cœur. Comme si c'était sa manière à elle de nous montrer qu'elle peut encore être utile, même maintenant qu'elle a mis au monde la prochaine génération de Touguézeur. 
Le plus drôle dans cette histoire, ça a été de remplir le dit aquarium. Avec la plomberie qui dispense uniquement une eau dans laquelle les poissons seraient sûrement morts en moins de trente secondes, on a été obligé de puiser l'eau directement dans la rivière et de la transporter jusqu'à la maison. 
Heureusement qu'il y a des hommes forts dans la famille. J'avoue, j'ai joué la carte fille pour être dispensée de cette corvée. Il faut bien que ça serve de temps en temps.