Jour 281

Savoir que notre mission a enfin été accomplie et que les générations futures seront vraiment libres de leur destin, sans le poids d'une guerre secrète qui dure depuis des années m'a enlevé moi aussi le poids que j'avais sur les épaules.
C'est étrange, je ne me suis jamais sentie très investie dans cette mission, et pourtant…
Je n'ose même pas imaginer comment Jason doit se sentir aujourd'hui. Lui qui a enfin accompli ce que tant d'autres avant lui ont essayé. Je ne suis pas sûre qu'hier encore il réalisait pleinement, mais maintenant que tout s'est un peu calmé et qu'il a un peu de temps pour lui, il doit pouvoir enfin savourer pleinement sa victoire. En tout cas, je ne l'ai pas vu de la journée.
Alors moi aussi j'ai décidé de fêter ça en invitant Matthieu à se détendre au bord de la piscine avec moi.
C'est le seul garçon qui me donne l'impression qu'il me comprend vraiment et accepte cette petite part de folie que j'ai en moi. Je ne le montre pas trop ici, dans ce journal, par peur que la personne qui reprendra le flambeau après moi ne me prenne pas au sérieux mais il m'arrive d'avoir mes moments et ça pourrait faire fuir n'importe qui. Mais pas Matthieu, parce que nous sommes un peu pareil tous les deux.
Je ne parle pas de lui souvent, mais avec tout ce qui s'est passé ses derniers temps, je n'en ai pas vraiment eu l'occasion. En fait, cela fait maintenant quelques temps qu'on se voit,et je pense sérieusement qu'il pourrait être le père de mes enfants. 
Prend ça, malédiction à la noix ! Qui a dit que je ne pourrais jamais être heureuse en amour et au travail ? Et c'est plutôt sérieux même !
Si tout se passe bien, je vais sans doute l'inviter dans les jours qui viennent à s'installer ici, pour commencer notre petite famille.
Et une fois que je me serais occupée de moi, je pourrais enfin m'occuper d'Ulysse et de Jason qui n'ont maintenant plus aucune excuse pour refuser de penser famille eux aussi. Après tout, ils ont beaucoup de temps libre maintenant, exactement ce qu'il faut pour trouver l'amour.
Mais d'abord, ma carrière. J'ai encore quelques échelons à gravir pour atteindre moi aussi des sommets et avoir plus de temps pour penser à moi !