Jour 325

Pendant qu'Elisa prouve qu'elle a eu raison de refuser une mission en s'embarquant dans une cause perdue, son frère continue de ne pas s'en faire et de se consacrer entièrement à sa passion. En même temps, il est au courant de rien. Et c'est mieux comme ça !
Pour le peu de temps que je suis arrivée ici, il a déjà beaucoup changé. Il a abandonné la guitare avec laquelle on le voyait tout le temps et l'a troquée contre un magnifique piano à queue. Enfin façon de parler. La guitare est toujours là, ils ont les moyens de se payer les deux. Enfin, on a les moyens. C'est juste qu'elle prend un peu la poussière dans un coin pendant que ses doigts glissent sur le clavier au lieu de gratter les cordes.
Bref, il a vraiment des doigts en or. Cordes ou touches, tout ce qui sort des instruments qu'il touche est juste magique.
Je ne vais pas aller jusqu'à' dire que c'est le meilleur musicien que j'ai jamais entendu, mais il est certainement parmi les meilleurs
Alors quand il est à la maison et qu'il répète pour sa prochaine représentation, je me mets derrière mon bar et je fais semblant de tester des mélanges, juste pour en profiter. Dans quelques années, il faudra sans doute payer cher pour assister à la même chose. Enfin pas nous, j'espère.
En tout cas, sa mère pourra être fière de lui quand il l'a rejoindra où qu'elle soit.
Prions pour qu'Elisa aussi fasse des bons choix qu'Olivia pourra également être fière d'elle.
Mais pour ça, il faudra peut-être qu'elle tombe de très haut et qu'elle réalise que peut-être sa mère tenait quelque chose.
Parce que c'est dur d'essayer de convaincre quelqu'un de faire quelque chose quand vous n'avez pas toutes les cartes en main. Et pour l'instant, je suis même sûre d'avoir le paquet qui contient les cartes.
Alors je me contente de croiser les doigts en espérant que tout s'arrange tout seul.