Jour 328

Je crois que j'en arrive à la même conclusion qu'Olivia. Pourquoi chercher à tout prix un homme quand on en a un ou deux à la maison. 
Certes, il y a quelques avantages indéniables mais pour le reste c'est du pareil au même. Surtout quand l'un d'entre eux est mon meilleur ami.
Comme Clara et Achille s'entendent comme frère et sœur, Damien est un vrai père pour mon fils. Et ça me permet de ne pas trop m'en vouloir de ne pas pouvoir être là tout le temps pour lui, boulot oblige, avec mes horaires totalement dingues. Je pourrais trouver autre chose, mais je suis bien là où je suis. Je fais quelque chose qui me plait.
Qu'on soit bien d'accord, je culpabilise quand même beaucoup. Mais savoir que Damien est là et qu'il fait tout pour que ça semble le moins pénible possible, c'est une petite consolation. Et ça me permet de profiter un peu de ce que je fais pour gagner ma vie.
Par contre, quand il s'agit d'un anniversaire, c'est une tout autre histoire et tous les gâteaux aux chocolats du monde ne peuvent y changer quelque chose. Même préparés avec amour pour se faire pardonner. Et c'est là que Damien est encore plus extraordinaire. 
Au lieu de faire comme je lui avais dit, il a tout simplement chamboulé la routine des enfants pour que je puisse être là quand Achille a soufflé ses bougies. Parce qu'il savait à quel point ça me coûtait d'aller travailler.
Je n'ai même pas eu la force de protester quand je les ai trouvés tous debout, à attendre mon retour. C'était juste tellement mignon, ça aurait été un crime de dire quelque chose.
Aloès on est allé souffler les bougies, on a mangé quelques parts de gâteau et on est allé se coucher, bien heureux d'avoir partagé ce moment tous ensembles. 
Y a pas à dire, avoir une famille, une vraie, c'est top. Et je n'aurais pas pu mieux tomber