Jour 339

On continue avec les étapes importantes de là vie. Cette semaine s'annonce riche à ce niveau.
Aujourd'hui, c'est Damien qui s'est fait des cheveux blancs en entamant la dernière ligne droite de sa vie.
Ça fait bizarre de le voir comme ça. Je l'ai connu quasiment toute ma vie et se dire qu'il ne sera un jour plus là est plutôt bizarre.
Oh, il y a eu cette période où on ne se voyait plus. Mais même là, je savais qu'il était vivant, quelque part. Et plus spécifiquement ici. Il me suffisait de venir frapper à cette porte pour le retrouver. Et c'est ce que j'ai fait quand je n'ai plus eu personne vers qui me tourner. Et il était là, et il m'a accueilli les bras ouverts.
Mais un jour, proche ou pas, personne ne peut le prédit, il ne sera plus là. Mais moi, si.
Je suis sûre qu'Elsa se dit la même chose. Elle fait bonne figure mais ça ne doit pas être facile de voir l'amour de sa vie s'éteindre devant ses yeux à petit feu.
Je sais que ça a été abordé des milliers de fois, mais qui n'a pas peur de se retrouver seul à la fin ?
En fait, les premiers à partir sont les plus chanceux. Ils partent entourés de tous les gens qu'ils aiment. Et le dernier n'a que lui-même.
Je me demande si juste après la catastrophe, certains pensaient que c'était la fin, qu'ils  les derniers représentants de notre espèce. Et qu'ils allaient forcément finir par rejoindre tous ceux qui  étaient déjà partis. 
Et si on avait pas réussi à tout reconstruire ? Qu'est-ce que ça aurait été d'être le dernier Sim ?