Jour 349

Depuis que j'ai changé de travail, ma vie professionnelle s'est transformée. Je pars au travail avec le sourire et surtout, je donne le meilleur de moi-même. Et tout ça, ça a des conséquences sur mes responsabilités et mon salaire.
Je peux enfin être fière de ce je fais et mon fils a même l'occasion de voir ça de ses propres yeux.
Les gens commencent à me connaître, à venir au bar pour être servis par moi et j'ai même l'autorisation de servir des cocktails mon invention , à des prix indécents bien sûr. Et le pire, c'est que les gens sont prêts à en payer le prix uniquement pour me voir faire. 
Je n'irais pas encore dire que je suis une célébrité, mais j'en suis plutôt proche. 
Même dans mes rêves les plus fous, je n'aurais pas osé imaginer être dans une telle situation. J'ai commencé à travailler derrière un bar parce que c'était une des rares choses qui ne nécessitait pas un diplôme et que j'avais besoin d'argent. Et maintenant je participe au renouveau de la vie nocturne. Et à ma façon, je contribue à l'héritage familial.
Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis la seule responsable du fait que les gens recommencent à sortir le soir pour se détendre, boire un verre entre amis mais je peux au moins me vanter d'être une des raisons qui font qu'ils passent un bon moment et qui leur donne envie de recommencer.
Les faits sont là. La fréquentation ne fait qu'augmenter, et j'ai de plus en plus de mal à satisfaire tout le monde. Mais ce n'est pas grave, ils sont prêts à revenir le lendemain, le surlendemain et même plus tard encore s'il le faut. 
C'est une sensation plutôt nouvelle et plutôt plaisante aussi. J'ai enfin l'impression d'avoir trouvé ma place. 
Alors tous les matins, c'est épuisée mais avec un sourire aux lèvres que je vais me coucher