Jour 355

Ce n'est pas,parce qu'on est à la tête d'une énorme multinationale qu'on arrête de faire quoi que ce soit chez soi une fois rentrée. On le fait juste avec un peu plus de classe que les autres.
Et on en fait encore plus quand on se sent coupable.
Coupable de mentir à tant de personnes, coupable de blesser toutes ces personnes si la vérité venait à éclater. Et coupable aussi de mettre en danger tout ce que cette famille a construit. 
Et tout ça pour un homme qui n'est même pas capable de prendre ses responsabilités et de faire ce qui est juste.
On dirait que nous petite conversation de l'autre jour l'a fait réfléchir. Mais visiblement, elle n'est pas encore prête à lâcher prise et a abandonné son monde parfait pour rejoindre la dure réalité. 
Mais l'idée trotte sûrement dans sa tête.
Je ne lui en veux pas. Enfin, pas trop. Après tout, ce n'est pas totalement de sa faute si elle est tombée amoureuse de cet homme.
Par contre, lui savait parfaitement ce qu'il faisait et dans quoi il mettait les pieds. Et pour ça, je ne l'aime pas tellement.
Je suis sûr qu'il se fait du genre à m'expliquer qu'il ne peut pas choisir parce qu'ils les aimes toutes les deux et que ça lui briserait le cœur de devoir choisir si je venait à lui demander des explications.
Seulement voilà, il n'est pas tout seul. Et s'il pensait un peu à autre chose que son propre confort, il verrait que d'autres souffrent de cette situation. Sûrement Elisa n'est pas totalement heureuse. Elle ne peut pas avoir totalement accepté d'être l'autre femme. Celle qu'on cache.
Parfois, je suis tentée de retrouver sa femme et de tout lui avouer moi-même. Mais ce n'est pas mon combat.
Et j'avoue, j'ai bien trop peur des conséquences.
La meilleure issue serait que ce soit Elisa qui mette un terme à tout ça en quittant son homme.
Mais elle n'est pas encore prête. J'espère qu'elle ne mettra pas trop longtemps à arriver à la même conclusion que moi