Jour 383

Même si elle peut rester avec nous autant de temps qu'elle le souhaite, Amandine ne veut pas s'imposer non plus et passe la plupart de son temps à réparer sa fusée. Mais ce n'est pas vraiment une façon de vivre, elle a quand même le droit de se détendre un peu.
Alors ce soit, je me suis dit que j'allais un peu lui faire prendre l'air et je l'ai emmené dans un bar pour qu'elle puisse penser à autre chose et profiter un peu de la planète sur laquelle elle se trouve.
Pour une exploratrice, elle n'a pas l'air très curieuse d'explorer. Si j'étais elle, je serais tout le temps en vadrouille pour essayer de découvrir un maximum de choses avant de repartir. Accumuler un maximum de souvenirs pour les partager plus tard. C'est peut-être mon côté moins évolué, mais je trouve l'idée super excitante d'explorer une planète totalement étrangère. Découvrir les us et coutumes de ses habitants. Me mêler à eux. 
Mais c'est peut-être aussi mon côté optimiste. Celui qui imagine qu'elle pourra retourner un jour sur sa planète, auprès des siens. Et pas continuer à aller de planète en planète pour se cacher. Trouver un endroit où se poser et y vieillir. 
Et si c'était ici ? Et si je lui montrais tout ce qu'on a à lui offrir, peut-être qu'elle voudrait rester ici, avec nous ?
Et quel meilleur endroit pour commencer qu'un bar pour rencontrer un tas de gens super intéressants avec des histoires passionnantes à partager ?
Enfin, ça c'était l'idée. Après deux ou trois verres, souvent, les gens n'ont plus les idées assez claires pour avoir vraiment quelque chose d'intéressant à raconter. Mais c'est aussi un peu de ma faute, j'aurais pu mieux choisir l'endroit. On aurait pu aller au bar où Achille travaille par exemple. Seulement, je ne sais pas pourquoi, je ne voulais pas qu'il nous voit ensemble.
Heureusement, ça n'a pas été un flop total parce qu'Amandine a surtout été attiré par tous les jeux que le patron avait installé pour les clients. Surtout la table de babyfoot. 
Quand je lui ai expliqué le concept, son visage s'est illuminé et elle a tout de suite voulu qu'on aille faire une partie. La première d'une longue série.
On aurait dit une gamine qui venait d'ouvrir ses cadeaux de Noël et qui y avait trouvé ce qu'elle avait toujours voulu.
Et en plus pour ne pas aider, elle est vite devenue imbattable, provoquant une joie encore plus extrême après chaque victoire.
Elle était tellement à fond que j'aurais pu tout lâcher et la laisser jouer toute seule et elle n'aurait même pas remarqué. 
En tout cas, ça fait plaisir de la voir se détendre un peu. Je ne sais pas comment les gens s'amusent sur sa planète, mais ça n'a pas l'air d'être un endroit très drôle.