Jour 407

Si je devais tout arrêter et venir passer mes jours quelque part, ça serait sûrement à Granite Falls.
C'est fou ce que le chant des oiseaux dans les arbres, le souffle du vent entre les branches et le bruit de l'eau qui ruisselle au loin peuvent avoir un effet apaisant. 
Et ces paysages ! À vous couper le souffle !
Je pense que les objectifs de ce weekend sont remplis à cent pour cent.
Pendant ces deux jours, j'ai complètement oublié ce qui m'attend à la maison, les filles se sont amusées comme des folles à traquer et à observer les insectes, Amandine a trouvé quelques nouvelles espèces de plantes et s'est même fait un nouvel ami au détour d'une falaise et Léonard a pu fêter son anniversaire dans un cadre magnifique, loin de la maison et de tous les souvenirs qu'elle lui rappelle, comme l'absence de ses parents.
Oui, pas de doute. Ce petit séjour loin de tout a fait du bien à tout le monde.
Dommage qu'Orphée n'ait pas pu se joindre à nous mais il était retenu par son boulot.
Et j'avoue que je n'aurais pas été très serein de laisser la maison sans aucune surveillance pendant aussi longtemps. 
Le niveau de vie a beau être remonté, il y a toujours des gens malhonnêtes que la fortune des autres attire.
Sans compter tous nos ennemis qui ne se feraient pas prier pour fouiller la maison à la recherche de nos secrets les mieux gardés pour les retourner contre nous.
Heureusement que j'emmène le journal partout avec moi, c'est notre bien le plus précieux mais aussi le plus dangereux. 
En tout cas, c'est sûr, les vacances sont finies, je commence déjà à m'inquiéter à nouveau de tout.