Jour 398

Je ne vais faire que répéter une phrase bateau que tout le monde a déjà entendu mille fois mais qui est tellement vraie : le temps passe si vite.
Hier encore, je tenais dans mes bras mon bébé et aujourd'hui c'est devenu une magnifique petite fille. Intelligente et curieuse. Et qui ressemble tellement à sa mère. 
À mes yeux, c'est la plus belle des petites filles. 
Mais j'ai pour elle, pour la suite, je l'avoue. Je ne suis pas sûr de l'accueil qui va lui être réservé en dehors de la maison. Les gens n'aiment pas ce qui sort de l'ordinaire. Soit ils l'ignorent, soit ils le rejettent avec grand bruit.
Étant donné la réputation actuelle de notre famille et si on prend en plus en compte le fait que c'est ma fille, j'ai bien peur que le monde extérieur ne sera pas tendre avec elle.
Amandine a bien compris et elle a essayé de lui faire utiliser l'appareil qui lui permet de changer d'apparence mais apparemment Hope n'a pas assez d'ADN extraterrestre en elle pour l'activer. 
Je crois que ça l'aurait aussi un peu rassurée si notre fille avait pu éviter d'attirer l'attention sur elle. L'attention d'autres extraterrestres qui se cacheraient parmi nous dans l'espoir de la retrouver. 
Mais on va devoir faire avec. Enfin Hope va devoir faire avec. 
On va bien pouvoir inventer une maladie quelconque pour expliquer sa couleur de peau. Ce n'est pas comme si les radiations avait bon dos.
Et elle va devoir apprendre à grandir en supportant le regard et le jugement des autres, simplement parce qu'elle n'est pas tout à fait comme eux.
J'ai commencé à lui expliquer tout ça, en lui racontant des histoires de princesses et de dragons, de super héroïnes. Tout ce que j'ai pu trouver qui avait l'air de convenir à la situation. Des femmes qui malgré tous les obstacles qui se dressent sur leur route, se débrouillent toujours pour arriver à leur fin.
Mais ce n'est pas pas facile de parler de ce genre de choses à son enfant, surtout quand c'est le premier et qu'on a pas vraiment d'expérience dans le domaine.
Et puis il y a autre chose qui me tracasse. Je ne suis pas sûr qu'Hope soit la bonne personne pour accomplir la mission que le voulais lui confier. Et malheureusement, c'est justement à cause de ce que j'essaie de lui faire accepter : la couleur de sa peau. Ce n'est pas sa faute, mais elle pourra faire tous les efforts du monde, je ne suis pas sûr qu'un Gothik l'accepte plus que les autres et encore moins tombe sous son charme. Ça serait bien trop scandaleux, et c'est justement ce qu'ils essaie d'éviter. Ils ont une image à entretenir, maintenant qu'ils sont retournés dans les bonnes grâces de tout le monde. Mais je peux me tromper, peut-être que d'ici là, ça sera parfaitement acceptable. Seul l'avenir nous le dira.
Je me sens un peu hypocrite quand même de lui raconter toutes ces belles histoires de tolérance pour ensuite dire ça.
Mais quoi qu'il en soit, il va quand même falloir prévoir un plan B.