Jour 423

L'amour est dans l'air à la résidence Touguézeur.
Léonard s'est dégotté une hippie aux cheveux roses et entre eux, les choses semblent avoir bien démarré.
Ils me rappellent moi et Amandine, quand on était encore jeunes et que notre amour commençait à peine à épanouir.
J'espère qu'ils auront la chance de vivre la même histoire que nous, tranquille et sans trop de détours qui menaceraient de les faire se perdre de vue. 
Comme sa mère, Léonard aussi est un artiste et rien ne le rattache ici. Ses parents ne sont plus de ce monde, il n'a pas de travail où il est attendu tous les jours de la semaine.
Il pourrait prendre ses valises et partir avec elle, loin de tout ce qu'il connaît, loin de nous. 
Après ce qui est arrivé à Orphée, je ne lui en voudrait absolument pas.
Si j'avais son âge, moi aussi je voudrais partir loin d'ici et laisser derrière moi mes souvenirs, bons comme mauvais pour vivre une aventure avec la femme que j'aime.
Si c'était nous, à leur place, et qu'Amandine m'avait proposé de parcourir l'univers avec elle, dans sa fusée, je crois bien que j'aurais dit oui.
Plus de Gothik, plus de responsabilité.
Juste elle et moi. 
Et puis s'il a besoin, il y aura toujours une place qui l'attend ici.