Jour 452

On ne m'appelle pas l'Oracle pour rien. Mon pressentiment était fondé.

J'ai enfin reçu l'appel que j'attendais tant. Je fais enfin parti de l'organisation la plus secrète et la plus mystérieuse du pays. Mais aussi celle qui renferme le plus de preuves sur la culpabilité des Gothik.  Et je vais enfin pouvoir lancer la dernière phase de notre plan.

Ils ne vont même pas se rendre compte que je suis là, sous leur nez, à réunir les preuves qui les feront définitivement tomber en me servant directement dans les archives qu'ils ont accumulées au fil des années.

Je savais que des gens aussi narcissiques qu'eux n'auraient pas pu résister à l'envie de documenter tous leurs méfaits. Pour montrer aux générations suivantes à quel point ils ont été bons dans ce domaine.

C'est un peu plus compliqué que ce que j'avais anticipé, certains dossiers remontent à tellement longtemps que leur méthode de stockage archaïque freine mes efforts pour y accéder. On a pas encore inventé la recherche rapide dans le papier. Mais je sais que je finirais par y arriver.

Je dois tout réunir, sans rien oublier. Tous les rapports de missions sur les gens qu'ils ont éliminés, parfois des gens de ma famille, les comptes rendus de réunions qui détaillent les moindres de leurs actions machiavéliques, les fiches de surveillance sur les gens à faire chanter...

En parcourant certains d'entre eux, j'imagine la première victime de cette guerre, Sandra Gothik, en train de faire la même chose que moi.

Elle a fini au fond d'un trou, tuée par son propre frère. Est-ce que je vais finir pareil si on me découvre ? Ou est-ce que Clovis fera tout pour que sa cousine épargne ma vie si je déclenche sa colère ? Est-ce qu'elle serait capable de commettre le même crime que son lointain ancêtre et se débarrasser d'un propre membre de sa famille ?

Je me demande si quelque part, il y a une trace de ce qui est arrivée à Sandra. Avec peut-être l'emplacement de sa tombe de fortune noté dans le coin d'une feuille.

Si je m'en sors, je promets de lui dresser une sépulture digne de ce nom.