Jour 454

Aujourd'hui marque le jour où papa a finalement et définitivement accueilli Clovis dans la famille.

Nos fiançailles n'avaient pas suffi pour lui, il pouvait encore se retourner contre nous. Après tout, c'était le plan même que nous avions mis au point. 

Mais quand Clovis lui a apporté l'entreprise de sa mère sur un plateau d'argent, papa n'a pu que se rendre à  l'évidence. 

Mon homme est de notre côté, cette fois c'est sûr et certain. Et il a fait l'impossible pour nous le prouver. Jamais sa cousine n'aurait laissé filer ce qui était devenu la face respectable de la famille.

Quand il lui a annoncé la nouvelle, papa l'a pris dans ses bras et il s'est mis à pleurer.

C'est la deuxième fois que je le vois pleurer, après la mort de maman. Et pour le coup, moi aussi j'ai versé une petite larme.

C'était plutôt inespéré de voir revenir du bon côté ce que sa grand même semblait avoir perdu pour de bon après une petite erreur de jugement. Une des fiertés de la famille, qui a apporté tellement de changements positifs dans la région depuis sa création. Le joyau de la couronne, qui nous avait été confisqué si brutalement, simplement parce que ma grand-mère est tombé amoureuse de la mauvaise personne.

Mais je ne vais pas lui en vouloir, sans ça, je ne serais pas là aujourd'hui.

Et après toutes ces années, cette entreprise revient enfin au bercail. Enfin, presque. Techniquement, il faut attendre que Clovis et moi soyons mariés pour pouvoir crier victoire. 

Mais pour nous, c'est comme si on l'était déjà. Et avec l'approbation de papa, c'est encore mieux.

Et si la joie de retrouver ce qu'on avait perdu était plutôt intense, ce n'est rien à côté de la réalisation que ce n'est que la première d'une série de bonnes nouvelles.

Bientôt, tout cette histoire sera vraiment derrière nous et papa pourra enfin souffler. Ou pourquoi pas, rejoindre maman sans se sentir coupable, en sachant qu'il laisse derrière lui un monde meilleur et qu'il pourra vraiment reposer en paix.