71. Die another day

« Tu vois, il ne fallait pas t'inquiéter . Eòin est là pour sauver sa mère.»

« C'est pas gagné encore.»

« Mais tu vas voir, tout va bien se passer.»

« C'est toi qui le dit.»

« Qui pourrait lui résister ?»

« La petite rousse ?»

« Elle n'a pas vraiment résister. Tu te souviens où ils étaient hier ?»

« Parfaitement.»

« Ben alors ?»

« Bof... Elle a pas l'air tellementboulversée parce qui se passe devant elle, c'est louche.»

« Parce qu'elle dévore des yeux son petit ami. Et qu'elle a confiance et qu'elle sait que tout va bien se passer.»

« Tu vas me dire que c'est sa première supporter ?»

« Exactement. Au moins elle ne fait pas semblant d'être complètement dévastée comme Alice.»

« Pourquoi elle ferait semblant ? Elle connait Rosaria depuis un petit moment, elle peut très bien être triste de la perdre.»

« Ou alors elle est très bonne actrice et elle s'est dit que quelques larmes ne pourraient pas faire de mal.»

« Elle est enceinte, ça peut jouer aussi. Les hormones tout ça ... Tout est amplifié.»

« Mouais …»
« Et voilà, tu vois ? Rosaria va pouvoir souffler un peu et profiter encore un peu de la vie.»

« Je me demande combien de temps elle a obtenu ?»

« Bonne question ... J'espère un peu plus qu'un jour quand même. Un jour c'est juste cruel.»

« Ça lui donne le temps de dire au revoir à tout le monde, comme Marina. C'est mieux que de mourir au milieu de l'allée comme ça, alors que la moitié de la famille est à la maison.»

« Ce n'est pas faux. mais regarde comme elle est heureuse ! J'espère sincèrement qu'elle va garder ce sourire longtemps.»

« Bon au moins le temps qu'Alice accouche !»

« C'est gentil de lui accorder un peu plus de temps comme ça ... Mais ça fait court quand même.»

« Ben moi aussi je veux la revoir …»

« Ohhhh …»

« Ben oui !»

« En tout cas, elle a décidé de bien profiter de ce temps supplémentaire pour passer un peu de temps avec sa famille, à commencer par son fils. Il a encore quelques trucs à apprendre.»

« Tu trouves qu'il a encore des chances à apprendre ?»

« Bien sûr. Il commence seulement dans la vie. Il y a forcément des choses qu'il ne sait pas.»

« En tout cas, la guitare n'a plus de secret pour lui on dirait.»

« C'est mieux mais ce n'est pas non plus au niveau de sa soeur.»

« En même temps, c'est plutôt dur d'être au niveau de sa soeur. Une vraie virtuose.»

« La seule vraie artiste de cette génération.»

« Et Iain et Eòin comptent pour du beurre ?»

« Ce n'est pas pareil. Iain est doué mais ce n'est pas inée non plus.»

« Et Eòin ?»

« C'est ton héritier, mais c'est plutôt dur pour lui de se hisser au niveau des plus grands. C'est un artiste mais il travaille dur pour ça. Et ça veut donc dire que s'il se relâche, tout peut basculer.»

« Il va quand même avoir sa galerie, c'est pas rien.»

« Non c'est un bon pas pour l'héritage de la famille. Mais ça ne fait pas de lui un artiste accompli.»

« Tu aurais du choisir Sienna alors, comme héritière.»

« Malheureusement elle ne remplissait pas tous les critères. Mais je suis content qu'Eòin soit l'héritier. Comme je le disais, à sa façon, il fait avancer les choses. Et il y a tellement de façon de faire avancer les choses.»

« T'aurais du le dire plus tôt, je ne me serais pas embêter.»

« Non pour toi, il n'y avait qu'une seule façon. Il n'y a qu'une seule manière de démarrer. C'est après que de nombreux choix s'ouvrent. Une fois que la réputation de la famille est déjà posée.»

« Y en a qui ont de la chance.»

« Ne te plains pas trop, tu as eu deux vie toi …»
« Ah, ces deux là... Je me demande ce qu'il aurait fait si elle était parti pendant qu'il était au travail.»

« Heureusement qu'elle a survécu à cette épreuve.»

« Ah maintenant tu es content ?»

« J'étais content qu'elle ait la chance de dire au revoir à tout le monde, oui.»

« J'espère qu'elle n'est pas en train de lui dire au revoir. J'ai le sentiment qu'ils vont passer encore un peu de temps ensemble.»

« J'espère qu'elle lui dit au revoir. Au cas où. Qui sait combien de temps elle a gagné ? La Faucheuse n'est pas très généreuse en général.»

« Je suis sûr qu'Eòin a trouvé les bons arguments. Elle va être plus généreuse cette fois.»

« En quel honneur ?»

« Je sais pas, vous êtes de bons clients ?»

« Elle a lancé un programme de fidélité et on a accumulé assez de points à dépenser dans la boutique cadeau ?»

« Très drôle …»

« Oh non... déjà ?»

« Déjà quoi ?»

« Rosaria …»

« Mais non …»

« Pourquoi Iain fait cette tête ?»

« Il panique.»

« Et pourquoi il panique ?»

« Euh, je ne sais pas. Sa petite amie est enceinte …»

« Il était déjà au courant non ?»

« Mais oui il était au courant …»

« Non attends, tu veux dire …»

« Pourquoi d'autre tu veux qu'il soit paniqué ?»

« J'en reviens pas.»

« Depuis tout le temps, tu devrais en revenir quand même. Ce n'est pas le premier accouchement auquel tu assistes. Ce n'est même pas le premier enfant de cette génération.»

« Oui mais ça fait toujours quelque chose quand même. C'est un de mes descendant qui est en train de naître.»

« Tu crois qu'Alice va en sortir indemne ?»

« T'es quand même pas en train d'espérer …»

« Je pose juste la question.»

« Tu sais très bien qu'il ne s'est jamais rien passé pendant un accouchement. A part la naissance je veux dire.»

« Parfois le docteur récupère la mauvaise chose. Un coeur, tout ça ... Il pourrait oublier de le remettre …»

« Je pensais pas que tu ne l'aimais pas à ce point. Ça en devient méchant quand même.»

« Mais je plaisante... Je ne l'aime pas trop, mais pas au point de souhaiter que cet enfant soit orphelin de naissance.»

« J'espère que t'es sérieux quand tu dis ça. Parce que ça serait vraiment, vraiment pas sympa. Surtout pour Iain.»

« Je plaisante.»

« C'était pas très drôle …»

« Souhait exaucé !»

« Elle peut partir en paix maintenant.»

« Elle peut aussi attendre le prochain héritier.»

« Je ne suis pas sûr qu'elle va tenir jusqu'à l'arriver de l'héritier. Surtout si elle doit aussi attendre la naissance du 5e enfant.»

« Je ne sais pas ça si tu as remarqué mais je crois qu'Eòin n'aura pas trop de mal à avoir un enfant qui correspondra aux critères.»

« Tu penses ?»

« Tu plaisantes j'espère ?»

« Euh…»

« Ils sont tous les deux roux, ils ont tous les deux les yeux verts... »

« Tu as tellement été gentil avec Alice que ça m'étonnerait pas que rien ne se passe comme tu l'as prévu.»

« Tu oublies à qui tu parles …»

« Et tu ferais quoi ?»

« Ce qu'il faut.»

« Tu n'oserais pas !»

« Seulement en cas d'urgence. Mais je suis confiance tout devrait bien se passer.»