51. Science fiction double feature

« Tu ne devineras jamais où j'étais !»

« Je risque pas vu que tu veux pas me dire.»

« Mais non j'étais ici. Enfin pas ici. Mais avec Brenna.»

« C'est un peu confus tout ça. Surtout pour dire que t'étais chez ma fille !»

« Je n'étais pas chez ta fille, j'étais avec ta fille. »

« Et ça change quoi ?»

« Je sais pas ... Qu'est-ce que ça peut changer ? Voyons-voir... Être sur une autre planète ça change quelque chose ?»

« Quoi ?»

« Tu as l'air très occupé. Je vais te laisser.»

« Non mais j'étais distrait, je n'ai pas tout entendu.»

« J'avais cru comprendre ! Mais je reprendrais plus tard. Quand vous aurez fini.»

« Mais non, reste.»

« Même Marina est embarrassé. Ça en dit long sur ce que vous êtes en train de faire. Tu n'as pas honte ? Avec une maison pleine de jeunes gens ?»
« En plus ils sont juste à côté ! Un peu de tenue quand même.»

« On ne faisait rien de mal !»

« Oh mais Calum a grandit !»

« Oui, il est mignon n'est-ce pas ?»

« Hum.... Brun aux yeux .... Bruns ? Il sort d'où celui-là ? Vous êtes sûr qu'ils vous ont donné le bon bébé à l'hôpital ?»

« Mais pourquoi tu dis ça ?»

« Il les sort d'où ses yeux bruns ?»

« Du même endroit que les yeux gris d'Aurora ?»

« Ça veut dire encore un enfant alors ? C'est reparti…»
« Enfin une activité appropriée pour tous les âges !»

« Très drôle !»

« Je suis très content qu'elle veuille s'améliorer, mais il faudrait s'attaquer à la conception de l’héritier.»

« Laisse la un peu souffler. Et si tu veux tout savoir, ils s'en occupent. Mais ils ne vont pas faire que ça de la journée.»

« J'espère qu'ils y mettent tout leur cœur.»

« Et c'est toi qui parle de pratiquer des activités appropriées à tous les âges ?»

« Tant qu'ils ne font pas ça au milieu du salon !»
« Ça faisait longtemps qu'on avait pas vu autant de monde à la maison.»

« C'est l'anniversaire d'Aurora, on ne pouvait pas rater ça. Et on avait bien besoin de faire la fête après ces derniers semaines.»

« Je ne reconnais pas tout le monde. Je vois Edith, Simon, Aurora, Brenna, Iain, toi et Grégoire. Mais les deux autres…»

« Ce sont les sœurs de Simon et Grégoire.»

« Quatre enfants ?»

« Ça t'étonne ? J'en ai eu quatre. Rosaria aussi. Et elle est en route pour en avoir sept.»

« Oui mais il y a une raison à ça.»
« Confettis, cotillons, trompette, crécelle... Vous avez sorti le grand jeu !»

« Ce n'est pas n'importe quelle occasion !»

« Qu'est-ce que ça va être quand ce sera l'anniversaire de l’héritier.»

« Sauf qu'on ne sera peut-être pas si c'est lui.»

« Un roux aux yeux verts, ça sera plutôt facile à réparer parmi toutes ces têtes brunes.»

« Mais non. Si c'est Iain l'héritier, c'est raté pour les fêtes somptueuses.»

« Rosaria peut être fière. Ses enfants sont magnifiques.»

« Je me demande ce qui se passe dans sa tête actuellement .»

« Tu veux dire avec tous ses enfants qui commencent à être assez vieux pour voler de leurs propres ailes ? Sûrement la même chose que toi.»

« Mes enfants ont mis beaucoup plus de temps à partir.»

« Disons que tu les as eus un peu plus tard.»

« Antonio est resté longtemps avec nous.»

« Elle va se faire à l'idée. Ce soir, elle est émue, c'est normal.»
« Surtout qu'Aurora et Simon ont l'air plutôt sérieux. Je crois qu'elle ne va pas attendre plus longtemps pour partir.»

« Si j'avais assez de place pour tout le monde, ils viendraient tous ici.»

« Ça ferait beaucoup de monde à gérer. Et ce n'est pas sûr que la mairie accepte tout ce petit monde sur le même terrain.»

« Je sais bien. C'était pas sérieux !»

« Et puis si la famille commence à s'agrandir à ce rythme, il n'y aura même pas assez de place pour tout le monde sur ce terrain.»

« Pour l'instant on perd plus de monde qu'on en gagne.»

« J'ai comme un pressentiment. Quelque chose me dit que la place ne va pas rester vacante très longtemps.»

« Tu pense que Rosaria est à nouveau enceinte ?»

« N'est-ce pas toi qui disais que dans la famille, quand vous essayez, vous réussissez ?»
« Réunion au sommet qui confirme deux choses. Aurora va bientôt partir et Rosaria va mettre au monde un nouveau petit Touguézeur.»

« Bonne nouvelle. Enfin, pour Rosaria. Aurora part quand ?»

« Elle voulait partir tout de suite mais suite à l'annonce de sa mère, elle a décidé de rester un peu plus longtemps. Pour aider Rosaria à s'occuper de tout le monde.»
« C'est une signe ? Je suis sensé en déduire quelque chose ?»

« Tu ne m'as toujours pas expliqué cette histoire de planète extraterrestre.»

« Non c'est vrai. Mais tu aurais pu demander à ta fille.»

« Et comment je lui explique que je suis au courant ?»

« Vous ne lui avait rien dit ?»

« Elle n'a pas besoin de savoir. Et puis c'est une scientifique, je doute qu'elle croit vraiment que quelqu'un d'invisible veille sur nous et me parle.»

« Après le fantôme de sa mère, elle devrait croire à tout.»

« Ça aussi on n'en a pas parlé.»

« Et tu penses qu'elle va le prendre comment si elle le découvre ? Je ne suis pas sûr qu'elle apprécie que vous lui ayez caché ça  !»

« Tu n'as pas tort.»

« Sienna, futur bourreau des cœurs ? Je suis sûr qu'elle va faire une belle jeune femme. En tout cas, elle a tous les garçons de sa classe à ses pieds. On le voit défiler à la maison.»

« Pourquoi tu changes de sujet ? Y a quelque chose que tu ne veux pas me dire sur cette planète ?»

« A vrai dire, il n'y a pas grand chose à dire sur cette planète en elle-même. C'est magnifique mais on est pas resté assez longtemps pour vraiment en profiter. Il faisait nuit et Brenna devait rentrer pour fêter l'anniversaire de sa fille et de sa nièce.»

« Attends, elle y est allé comment ?»

« Un portail qu'elle a conçu. Mais je doute qu'elle en parle publiquement, elle est sensé garder le secret. Le gouvernement préfère ne pas révéler cette découverte immédiatement pour ne pas paniquer les gens.»

« Avec l'augmentation du nombre d'enlèvements, ça va devenir compliqué.»

« C'est dommage, c'est très dépaysant là bas. Les paysages sont magnifiques. Ça ferait une bonne destination de vacances.»

« Mais tu le peux pas y retourner tout seul pour en voir plus ?»

« Ça fait parti des endroits où je ne peux aller que si vous y êtes.»
« Ça va devenir une tradition ces portraits ?»

« J'aime bien l'idée de lancer une tradition dans la famille. Et puis ça permet de garder une trace de tous ceux qui sont passé par cette maison.»

« Où allez-vous mettre tous ces tableaux ? Dans quelques temps il ne restera plus beaucoup de place sur les murs.»

« Il suffira d'agrandir un peu.»

« Je vois bien une pièce dont les murs seraient entièrement couverts de portraits.»

« Comme une sorte d'arbre généalogique géant ?»

« Un peu comme ça oui. Mais avec uniquement les gens qui ont habités dans cette maison.»
« Sous ses airs sérieux, c'est un petit comique ce Calum.»

« Toujours prêt à faire une bonne blague.»

« Une version plus douce d'Antonio ?»

« Qu'est-ce que tu veux dire ?»

« Le truc d'Antonio c'était plus les farces non ? Et les farces, tout le monde ne les apprécie pas de la même manière.»

« Antonio n'est jamais allé trop loin.»

« Je sais bien. Mais Calum aura sûrement moins besoin de faire attention. Le pire qu'il peut lui arriver c'est d'être embarrassé par une mauvaise blague.»

« J'ai entendu parler de gens qui en était mort.»

« Moi aussi. Mais c'est comme mourir de rire. Jamais vu de mes propres yeux.»

« Pas de quoi s'inquiéter alors.»

« Je suis plutôt confiant pour la suite. On dirait que Rosaria maitrise.»

« Oui, on va bien manger ce soir.»

« Je ne parlais pas forcément du dîner mais il semble que lui aussi soit réussi.»

« Oh, tu parlais de sa grossesse.»

« Oui, je pense que cette fois c'est la bonne.»

« Peut-être qu'on devrait lui faire manger des carottes ?»

« Pour faire ressortir la rousseur ? J'en aurais entendu des choses, mais ça... Les carottes auraient bien un effet mais pas celui auquel tu t'attends. On va laisser faire la nature on verra bien.»