54. I can do better

« Encore une petite fille ! Il faudrait penser à leur donner quelques carottes à tes descendants ! Heureusement que vous êtes libre de choisir le nom de famille de votre progéniture parce que sinon ton nom de famille serait moins bien étendu à l'heure actuelle. Même la branche héritière aurait cessé de le porter !»

« Je m'en fiche. C'est pas n'importe quelle petite fille ! C'est mon arrière petite fille. Et je suis arrière grand père !»

« Ça te fait pas un choc ? Ça vieillit sacrément comme titre !»

« Je le vis bien. Tu sais je me verrais même devenir arrière arrière grand-père.»

« Il ne faut pas trop en demander. Je ne peux rien te promettre à ce sujet. Tu sais très bien que c'est flou à ce niveau, même pour moi. Tu penses bien que si c'était de mon ressort, je ne t'aurais pas fait mourir au premier spectacle de ton fils !»

« J'espère bien que c'était pas ton idée ! On peut pas dire qu'elle était bonne.»

« Je suis d'accord avec toi. On va essayer de faire mieux cette fois.»

« En tout cas, je n'en reviens pas d'être arrivé jusqu'ici. Ça rattrape mille fois ma vie précédente !»

« Aurora et Simon non plus. Ça fait une heure qu'ils sont assis devant le berceau et qu'ils le regardent. Tu ne voudrais pas leur passer un coup de fil pour leur donner le mode d'emploi ?»
« Je vois qu'ici ça ne chôme pas en tout cas. Ambiance studieuse au quartier général des Touguézeur.»

« On veut qu'ils réussissent dans la vie alors on leur donne tous les outils pour y parvenir !»

« Eòin a besoin d'une fourchette pour réussir ?»

« Pour réussir, il fait aussi avoir le ventre plein.»

« En tout cas, je constate que vous laissez toujours les enfants manger devant la télévision.»

« On allait pas le laisser tout seul dans la cuisine ! Y a plein de trucs dangereux ! Comme ça, on peut jeter un œil sur lui !»

« Parce qu'il a besoin d'être surveillé ? C'est une terreur ?»

«  Non, il est plutôt calme.»

« C'est une excuse bidon pour que je me taise ?»

« Non ! En fait j'aime bien l'avoir pas loin de moi.»

« On avait dit pas de préféré !»

« Il n'y a aucun favoritisme !»

« J'en doute quand même ! Iain n'a pas eu de cours particulier dès le plus jeune âge lui.»

« Je savais même pas que c'était l'héritier à l'époque !»

« Je te l'accorde !»

« Et puis comme je ne sais pas si je serais là encore bien longtemps, je préfère m'y prendre maintenant !»

« Bon, c'est vrai que ce n'est pas une mauvaise idée.»

« Je te remercie pour le vote de confiance mais t'aurais au monde pu faire semblant de me rassurer.»

« Avec tout ce temps que tu as passé ici, je commence à me dire que tu t'es fait à ce qui t'attends à la ligne d'arrivée !»

« Je ne sais toujours pas ce qu'il y a derrière !»

« Si tu reviens nous hanter, tu sauras que nous on sera là ! Enfin pas moi mais eux. Ou les générations suivantes.»

« J'espère quand même que tu passeras me dire bonjour !»

« Étant donné comment se présente les choses, je n'y manquerais pas. Je serais trop heureux de pouvoir parler avec quelqu'un ici !» 
« Et Iain comment il prend sa rétrogradation ? Pas trop déçu de passer du statut d'héritier à figurant ?»

« C'est pas un figurant ! Il a une place aussi importante que les autres.»

« Mais moins qu'Eòin quand même. C'est lui la star de la famille ! C'est même ton favori !»

« T'essaies de me faire culpabiliser ?»

« J'avoue, un peu. Mais j'essaie surtout de savoir comment il va.»

« Et bien il passe beaucoup de temps avec sa petite sœur. Ils sont devenus assez proches ces derniers temps. Ils ont presque le même âge, ça doit faire du bien de parler avec quelqu'un qui comprend.»

« La question est : qui parle à qui ?»

« Sienna est en âge de s'intéresser sérieusement aux garçons, ça m'étonnerait pas qu'elle demande conseil à son frère sur la question.»

« Et je suis sûr qu'il lui donne tous les mauvais conseils pour s'assurer que personne ne s'approche d’elle.»

« Comme je suis un bon grand-père j'ai quand même demandé à Marina d'aller prendre la température.»

« Et tu ne pouvais pas y aller toi même ? Il aurait apprécié si il se sent délaissé par son grand-père qui passait tant de temps avec lui avant que son petit frère débarque.»

« On a pensé qu'il lui parlerait  plus facilement. Pour pas qu'il soit tenté de mentir en disant que tout va bien. Pour ne pas me blesser par exemple.»

« Ça se tient. Mais il aurait peut-être fallu envoyer sa sœur dans ce cas. Il lui ferait sans doute plus confiance qu'à un adulte.»

« On y a pensé figure toi ! Mais Marina voulait tellement lui parler un peu. Elle n'a pas eu trop le temps de profiter de ses petits enfants.»

« Et ça a donné quoi ?»

« Il est pas un peu déçu mais il comprend !»

« Donc si je traduits il est très déçu.»

« Tu crois ?»

« J'en suis à peu près sûr. Je savais que vous auriez dû envoyer sa sœur !»

« Je me déçois pour le coup.»

« Peut-être que si tu l'inclus dans l'apprentissage de son frère, il se sentira mieux ?»

« Je vais lui proposer.»

« Je n'arrive pas à me décider. Est-ce que Rosaria a du talent ou est-ce qu'elle a simplement la chance de faire des trucs bien parfois ? »

« C'est ma fille elle a forcément du talent.»

« Je ne suis pas sûr que ce soit héréditaire ce genre de chose.»

« Grandir avec moi ça aide à avoir l’oeil.»

« Oui enfin, l'œil quand on ne l'a pas, on ne l'a pas.»

« Chaque artiste à son domaine de prédilection. Elle préfère sans doute l'art abstrait.»

« Au moins elle suit la mode. C'est frais, c'est moderne et ça rend bien dans les demeures design des millionnaires.»

« Tu verras, nous aussi on aura une demeure design quand on sera millionnaire.»

« Vu que vous ne dépensez quasiment rien, ça devrait pas trop tarder.»

« Que veux-tu ? Nous sommes des artistes qui gagnent leur vie de leur vivant.»

« Et tu n'as même pas eu besoin de te couper une oreille !»

« Quoi ?»

« Tu manies la clé anglaise comme tu manies le pinceau ! Un vrai artiste.»

« Tu te moques de moi là, n'est-ce pas ?»

« Tu me connais trop. Mais je te vois t'agiter dans la maison depuis ce matin, ça m’intrigue.»

« On a fait des travaux dans les salle de bain, et j'y ai installé quelques améliorations. Du coup je fais pareil dans le reste de la maison. Ça sera déjà ça de fait pour les prochaines générations.»

« C'est très généreux de ta part. Ils vont te vénérée jusqu'à la fin de leurs jours pour ça.»

« Continue donc à te moquer ! En tout cas ils seront bien content de plus devoir réparer la plomberie tous les quatre matins ! Et rien que pour ça, ils me remercieront.»

« Jusqu'à ce qu'ils changent la plomberie !»

« Ils y réfléchiront à deux fois avant de la changer.»

« Donc tu es en train de les forcer à l'utiliser jusqu'à la fin des temps ?»

« Au moins jusqu'à ce que ce soit absolument nécessaire !»

« On ne t'arrête plus ! T'as coupé le courant avant au moins avant de mettre ton tournevis lâ dedans ?»

« Tu me prends pour qui ? Je suis pas un débutant, je fais les choses bien.»

« Je suis un peu comme Eòin, j'aurais besoin d'être rassuré. Tu serais pas le premier à être victime d'une erreur.»

« Quelle est le pire qui pourrait m'arriver ?»

« Mourir électrifié ?»

« Tu l'as dit toi même, je reviendrais sûrement de toute façon.»

« Je te gêne en fait ? Et tu essaies de me faire partir pour essayer de rester concentré ?»

« T'as tout compris ! Je suis sûr sur la plupart des erreurs arrivent à des gens que quelqu'un était en train de concentrer.»

« Ce n'est pas toujours le cas.»

« J'ai dit plupart.»

« Bon j'ai compris, je repasse plus tard.»
« C'est bon là ? Je ne te dérange pas trop ?»

« Oui c'est bon, j'étais juste en train de donner à Eòin le programme de la journée.»

« Ça y est, l'apprentissage s'intensifie ?»

« Oui ! On a tellement de choses à lui transmettre.»

« Vous lui avez présenté ça comment ? Vous lui avez tout dit ou …»

« Il est un peu jeune pour ça. Et je ne voudrais pas qu'il se sente trop important.»

« Je ne peux qu'approuver. Mais lui donner autant d'attention ne va-t-il pas donner exactement le même effet ?»

« On verra bien.»

« Ça fait parti de son apprentissage ça ?»

« Il attends que son grand frère se réveille pur la première partie.»

« Il a le sommeil lourd dis-donc. Avec tout le bruit qu'Eòin fait en imitant l'hélicoptère !»

« Il partage sa chambre avec Calum, il a l’habitude.»

« Ça doit être ça. Mais pourquoi vous n'avez pas déplacé un des deux dans la chambre d'Aurora quand elle est partie ?»

« Eòin était déjà là et il allait avoir besoin d'une chambre aussi.»

« Vous auriez pu mettre les deux petits ensembles. Ça aurait été plus logique quand même.»

« Ça faisait moins à déménager.»

« Je suis sûr que Iain l'aurait fait avec plaisir.»

« Ça ne les dérange pas.»

« Ah j'ai compris... Eòin a eu la grande chambre pour lui tout seul parce que c'est l'héritier !»

« Pas du tout.»

« J'ai du mal à te croire.»
« En tout cas je pense qu'Eòin a abandonné l'idée de faire quelque chose à ce son frère. Mais ça n'a pas l'air de l'embêter plus que ça. Mais c'est dommage que Iain n'ait pas fait un effort.»

« C'est pas grave, on remettra ça à plus tard. On avait prévu le coup. Il est resté très tard à jouer aux échecs avec Calum. On est passé au plan B.»

« Le plan B ?»

« On lui a donné un bout d'argile. On va bien voir ce qu'il va en faire.»

« Pour l'instant il a l'air d'avoir compris à quoi ça sert. Je t'avertis si il essaie de le manger.»

« Non mais il est pas bête. Et nous non plus. On lui a quand même expliqué ce que c'est avant de le laisser avec. Il va nous faire de jolies petits décorations !»

« J'ai hâte de voir ce que ça donne.»
« L'atelier sculpture est terminé ?»

« Oui on remettre ça à plus tard.»

« Et ça a donné quoi ?»

« Le résultat était .... Intéressant.»

« Ce n'est pas encore très au point, c'est ça ?»

« Il a besoin de pratiquer encore un peu mais ce n'était pas mal pour une première fois !»

« C'est pour ça que je n'ai pas pu voir? »

« Il fallait pas t'a sentier ! Du coup on est passé à l'atelier suivant !»

« Dégustation de céréales ?»

« Activités physiques avec son père.»

« Vous allez vraiment le faire utiliser cette machine ?»

« Mais non. Seamus partage seulement des conseils pour qu'Eòin s'entraîne comme un pro quand il sera plus grand.»

« Je ne suis pas sûr que ça soit bien utile. Et puis il devrait peut-être commencer par lui dire de poser le bol de céréales.»

« Il fallait bien qu'on trouve quelque chose pour qu'il passe un peu de temps avec son père.»

« Les prochaines fois, il pourrait simplement l'emmener au parc.»
« Activité suivante, violon avec sa sœur. Au moins il a l'air d’apprécier.»

« Comment ça, au moins ?»

« On ne peut pas dire qu'il soit plus doué que pour la sculpture. Le mélange avec le jeu divin de Sienna est ... particulier.»

« Il commence. Personne n'a jamais attrapé un violon pour la premier fois et joué à la perfection.»

« Peut-être la personne qui a inventé le violon. Parce que pour inventer un truc comme fac il devait quand même être sûr que ça sonne bien avant de se lancer.»

« Il va s'améliorer ! Surtout avec Sienna comme professeur.»

« Je n'oserais pas en douter.»
« En tout cas Rosaria a l'air d'y croire quand Sienna lui raconte la même chose.»

« Bien sûr qu'elle y croit ! Eòin est son fils. Elle aura toujours fois en ses capacités artistiques.»

« Tu sais qu'il ne va rien se passer s'il ne s'avère pas être le prochain Picasso ou Mozart. On perdra une génération mais ça arrive. Bon deux en fait, comme Rosaria n'a pas vraiment choisi une voie artistique. Mais il remplit déjà tous les critères requis, donc il n'a rien de plus à faire. Enfin si, transmettre ses gènes.» 

« Mais s'il ne peux pas transmettre nos connaissances, comment les générations suivantes vont-elles faire ?»

« Ils se débrouilleront. S'ils savent ce que qu'ils ont à faire, je suis sûr qu'ils feront tous pour réussir.»

« Sans ton influence pour les pousser dans le droit chemin ?»

« Je vais bien trouver un moyen !»
« Et puis qui pourrait en vouloir à cette petite bouille ! Promis quoi qu'il arrive, je ne lui reprocherais rien.»

« Bon si tu dis que ça ne te dérange pas.»

« Mais ce n'est pas pour ça qu'il faut arrêtez vos efforts.»

« Tu es plein de contradictions, tu t'en rends compte ? Tu passes la journée à critiquer, tu me dis que c'est pas grave si il ne s'améliore jamais mais on doit quand même continuer dans cette voie ?»

« Je n'ai jamais dit que vous deviez tout stopper. Juste que si ça ne donne jamais rien, ce ne sera pas grave. Par contre il faut quand même que vous fassiez un minimum d'effort. Pour que l'importance de la chose soit gravé dans son inconscient. Si il saisit l'importance de la chose, il n'hésitera sûrement pas à reproduire la chose avec ses propres descendants. Et si il est doué, c'est un plus. »

« Tu n'as pas peur que cela ait l'effet inverse ?»

« C'est à vous de rendre ça plaisant. Vous avez fait un bon travail avec Iain, je suis sûr que vous pouvez faire de même avec Eòin.»