44. She was a boy

« Monsieur a fait des dépenses ?»

« Quoi ?»

« La cuisine a été refaite à ce que je vois !»

« C'est Rosaria qui a insisté. Elle a récupéré de vieux éléments de cuisine à son travail. Et puis il était temps de revoir un peu la cuisine. Elle commençait sérieusement à vieillir.»

« J'aime bien. Ça donne un coup de jeune.»

« Moi aussi. Mais pour l'instant j'ai l'impression de pas être chez moi.»

« C'est vrai que tu as l'air un peu perdu.»

« J'espère qu'ils vont pas refaire toute la maison comme ça.»

« Peur du changement ?»

« Non mais j'ai l'impression de perdre le contrôle de mon environnement. Et ça me rappelle que bientôt je ne serais plus là et que la vie continuera sans moi.»

« Mais tu ne seras pas oublié. Tes œuvres couvrent les murs de cette maison.»

« Pas plus tard que tout à l'heure, j'ai entendu Marina et Rosaria parler d'agrandir la maison. On va manquer de chambre pour les enfants.»

« Tu as peur qu'ils dilapident ta fortune dans les rénovations ?»

« Les factures augmentent vite, il faudrait qu'ils puissent continuer à payer quand même.»

« Oui, évidemment. Mais elles n'ont pas tort non plus. Il va dormir où le petit nouveau quand il sera là ?»

« On peut faire un peu de place dans l'ancienne chambre des jumeaux.»

« Et tu mets où le bar ? Il n'y a pas beaucoup de place dans le salon. Et je n'ose même pas imaginer la possibilité que Rosaria ait des jumeaux.»

« Pas d'inquiétude, elle a déjà accouché.»

« Et personne ne m'a rien dit ?»

« T'avais qu'à être là !»

« Bon et ça s'est bien passé ?»

« Après nos expériences passées, elle n'était pas très rassurée mais il n'y a eu aucun problème majeur.»

« Aucun problème majeur ?»

« Les médecins dans cet hôpital ne sont pas encore très expérimentés.»

« Ils manquent un peu de pratique c'est tout.»

« Avec tous les patients qu'on leur envoie, on pourrait penser que ça s'arrangerait avec le temps !»

« Et Seamus n'en menait pas large. Je pense qu'il est en train de développer une phobie de l’hôpital.»

« Mais il ne faut pas, il n'est jamais rien arrivé de grave.»

« Pour l'instant !»

« Tu devrais peut-être avoir un médecin dans la famille alors. Ou espérer que Brenna invente un robot qui pourrait s'occuper des patients mieux que des vrais docteurs.»

« Je ne sais pas si je ferais confiance à des robots.»

« Ils seraient plus sûr de ce qu'ils font que les médecins actuels.»

« Quelle idée aussi de faire ça dans ce sarcophage ! C'était pas bien avant, quand c'était plus naturel ?»

« C'était tellement plus mignon quand il suffisait juste d'un petit tour sur soi-même !»

« Quoi ?»

« Encore un truc que tu peux pas comprendre !»
« Bon et c'est quoi alors le nouveau membre de la tribu ?»

« Un petit gars !»

« Je rêve d'un petit roux ! Aux yeux verts !»

« On sait, on sait.»

« Parce qu'Aurora est tout sauf rousse aux yeux verts.»

« Mais elle est magnifique quand même !»

« Bien sûr. Elle est pas trop déçu de ne pas avoir de petite sœur ?»

« Elle a sa cousine. Elles s'entendent vraiment bien. Pour la consoler un peu, Seamus et Antonio les ont amenées au parc en attendant que Rosaria rentre de l’hôpital.»

« On voit qui dirige l'embarcation. Dommage pour elle, elle prendra sûrement pas la tête de la famille.»

« Je ne pense pas qu'elle pense déjà à ça. Et même à plus loin que ce qu'il va y avoir au dîner.»

« Elles passent beaucoup de temps ensembles les deux petites ?»

« Aurora est souvent chez Antonio après l'école. Edith l'aide à faire ses devoirs. C'est un vrai petit génie.»

« Et Aurora est un peu plus rêveuse.»

« Exactement. Donc c'est utile d'avoir une cousine un peu plus vieille qui comprend tout tout de suite et qui explique très bien les choses.»

« La famille parfaite. Chaque membre à une spécialité qui profite aux autres.»

« On dirait que tu commentes un document animalier.»

« On apprend beaucoup de choses en vous observant.»

« On est une expérience ou quoi ?»

« Plus un passe temps. J'aime bien observer votre évolution.»

« Tu t'appelles pas l'Observateur pour rien !»

« Si Aurora n'est pas encore ravie d'avoir un petit frère, je sens que par contre Seamus doit être aux anges.»

« Sur un nuage. Il imagine déjà tout ce qu'ils vont pouvoir faire ensemble. Principalement du sport.»

« Mais vous allez être tous des videurs dans la famille ! C'est pas très réaliste.»

« Que veux-tu, on ne se laisse pas aller dans la famille.»

« Ça a l'ait tellement facile à vous regarder.»

« C'est peut-être justement parce que c'est facile qu'on finit tous par avoir la même carrure.»

« Vous allez voir quand y aura un chef dans la famille. Ça va changer.»

« On force personne. Ça se fait par la force des choses. Y a pas de paresseux dans la famille.»

« Pour l'instant !»
« C'est intéressant ce tableau !»

« Quoi, il ne te plait pas non plus ?»

« Si, si ! J'aime bien. Et c'est mille fois mieux que la femme en bikini.»

« Je croyais qu'on en parlait plus ?»

« C'est toi qui a remis le sujet sur la table !»

« J'ai rien dit !»

« Ta question faisait clairement allusion à cet incident !»

« Bon ben on en parle plus à partir de maintenant.»

« C'est noté !»

« Aurora est trop mignonne. Elle est venu voir Rosaria en pleur parce qu'elle avait peur que ses parents ne l'aiment plus.»

« Quelle idée ! Mais pourquoi donc ?»

« Si tu me laissais finir parfois, t'aurais pas besoin de me poser autant de questions !»

« Et si tu faisais moins de remarques sur ce que je fais, j'aurais déjà la réponse.»

« Je devrais faire moins de remarques ?»

« Bon passons à autre chose avant que ça ne dégénère.»

« On est d’accord.»

« Donc ?»

« Donc elle a peur que ses parents l'aiment moins à cause de l'arrivée de son petit frère.»

« J'aurais du m'en douter. Classique. Mais qui lui a mis cette idée dans la tête.»

« Des enfants à l’école.»

« C'est méchant à cette âge.»

« Mais du coup, ça a débloqué quelque chose. Elle adore jouer avec son petit frère maintenant.»

« Un vrai compte de fée. Si seulement c'était aussi facile tout le temps.»

« T'es pas content que tout soit résolu ?»

« Si, très content ! C'est pour ça que j'aimerais que tout se passe comme ça.»

« Je préfère aussi que tout les membres de ma famille s'entendent bien.»

« Je ne connais personne qui souhaiterait le contraire.»

« D'ailleurs toute la famille s'est relayée pour venir voir le petite dernier. Antonio est ravi aussi d'avoir un petit homme.»

« Laisse-moi deviner, il veut faire du sport avec lui aussi. Ce garçon va être énorme.»

« Tu les connais trop bien.»

« Et les tantes, elles vont en faire quoi ?»

« Si je ne me trompe pas, ça va sûrement finir avec des jeux vidéos et des expériences. Sûrement quelques livres.»

« Bon il aura le corps et l'esprit. On en revient un peu au conte de fées. Ces bonnes marraines se penchent sur son berceau et lui offre chacune un présent.»

« T'es bizarre parfois.»

« On me le dit parfois.»

« Qui ?

« Aucune importance.»

« Tu me caches un nombre important de choses je trouve.»

« Je te l'ai déjà dit, c'est pour ton bien. D'ailleurs, tu me caches des choses aussi. Je connais toujours pas le nom de ce petit bout !»

« Iain. C'est Seamus qui a choisit.»

« Musique. Boisons. La famille. C'est la fête ? Ça faisait longtemps !»

« C'est l'anniversaire de Rosaria, on peut pas louper ça.»

« Je ne peux qu'être d'accord. Toute la famille est là ?»

« Toute la famille. Les femmes, les compagnons, les enfants, …»

« Ça va bientôt ne plus être possible.»

« Comme tu l'as dit, pour l'instant, c'est facile, la famille n'est pas très étendue.»

« J'ai eu mal à réaliser qu'on soit arrivé aussi loin.»

« Je suis le premier étonné à être toujours là.»

« Après que tu aies pris cette potion ?»

« Tu pensais pas à ça ?»

« Non je pensais justement à l'étendue de ta famille.»
« Mais je suis content que tu sois là pour en profiter ! Tu es parti bien trop tôt la dernière fois. Là tu as la chance de rencontrer tes trois petits enfants, et avec un peu de chance, tu croiseras peut-être tes petits enfants !»

« Tu le penses vraiment ? J'adorerais ça.»

« On verra bien ! Mais j'aimerais beaucoup aussi que tu aies cette chance.»

« Ça semble surréel !»

« Je ne promets rien hein ! Même moi je ne sais pas quand tu quitteras ce monde.»

« Je vais m'accrocher à cette idée pour essayer de rester le plus longtemps possible.»

« Je ne sais pas ce que tu lui as fait mais si c'est pas un regard de tueur…»

« Moi rien, je venais justement voir ce qui n'allait pas. Il semble que quelqu'un a piqué un bout de gâteau... avant que les bougies soient soufflées.»

« Pas très poli... Vous avez été voir du côté des enfants ?»

« Elle veut pas faire de scène, mais on peut pas servir le gâteau comme ça.»

« Du coup il faut en refaire un ?»

« Si on veut que la fête soit une réussite, c'est le mieux. Rosaria va en refaire un vite fait.»

« Les gens sont quand même sans gêne !»

« C'est de la famille que tu parles. Je suis sûr que c'était une erreur. Le gâteau était au frigo sans autre indication.»

« Oui enfin, les gens qui se servent dans ton frigo sans demander…»

« La plupart ont habité ici une bonne partie de leur vie. C'est chez eux aussi.»

« Ok. L'incident est clos donc ?»

« Il est clos !»

« Reprenons les festivités alors !»