46. Never tell me the rules

« C'est l'histoire de la viiiiiiieeeeeeeeeee…»

« Euh... Ça va ?»

« Oui, oui. C'est juste que ça commence à être répétitif un peu.»

« Et c'est toi qui veut que Rosaria fasse des enfants jusqu'à ce qu'elle tombe sur ton héritier.»

« Le mien, le mien. C'est le tien avant tout.»

« Si ça tenait qu'à moi, chacun de mes petits enfants seraient héritiers.»

« Il faut quand même un choisir un !»

« On pourrait organiser un concours ? Un vote peut être ?»

« Et tu ferais voter qui ? Nous deux ? Je vois déjà toutes les problèmes qu'on pourrait rencontrer. Comme le fait que l'on ne soit que deux !»

« T'as pas tort. Et le concours alors ?»

« Tu te baserais sur quoi ?»

« Je ne sais pas, on pourrais organiser des épreuves et celui qui s'en sortirait le mieux serait l’héritier.»

« Selon tes critères, Edith serait la plus qualifiée quand même. Elle a le trait distinctif le plus visible.»

« Mais elle n'habite pas avec vous. Son père a quitté la maison.»

« C'est à prendre en compte aussi ? C'est bien compliqué !»

« Je sais. Mais c'est comme ça !»

« Elle est rousse ! Elle aime l'art depuis qu'elle est toute petite.»

« Oui mais elle ne vit pas avec vous. Et elle ne fait pas parti de la branche principale.»

« Elle a déjà trouvé quelqu'un pour continuer la lignée !»

« Elle est jeune, qui sait ce qui arrivera plus tard. Et puis la dernière fois qu'une rousse est sorti avec un blond, ça n'a pas duré longtemps !»

« Mais elle est magnifique ma Edith. Elle te donnerait des beaux petits descendants.»

« Je suis choqué quand même. On dirait que tu essaies de me vendre une vache ou je ne sais quel animal !»

« C'est toi qui dit ça ? Après avoir exigé que Rosaria …»

« J'essaie de trouver un compromis au cas où tu ne l'aurais pas remarqué.»

« J'apprécie l'effort.»

« Merci.»

« Tu es sûr que tu ne veux pas Edith comme héritière ?»

« Même si je l'aime beaucoup, je préfère la laisser en dehors de tout ça. Elle aime sa vie actuelle, et je ne voudrais pas tout chambouler. Ceci dit, tu devrais toucher deux mots à ses parents, ce n'est pas très prudent de la laisser sortir aussi tard.»

« Elle est jeune, il faut la laisser vivre un peu. Elle est heureuse comme ça.»

« Heureuse mais exténuée. J'espère que sa petite aventure ne va pas affecter ses notes.»

« Elle assure cette petite.»

« Mais elle ne sera pas l’héritière.»

« Donc retour à la case départ ?»

« C'est ça.»

« Bon j'ai parlé avec Rosaria qui en a parlé avec Seamus.»

« Alors ?»

« Ils sont d'accord pour essayer !»

« Et bien tu vois ! Ce n'était pas si dur !»

« C'est pas toi qui est allé leur en parler !»

« J'ai réfléchi un peu aussi. Et j'ai envie de te proposer quelque chose.»

« Je t’écoute.»

« Première chose, Rosaria et Seamus vont devoir voir un peu de potion de jeunesse. Histoire de se donner toutes les chances et de pouvoir prendre un peu leur temps.»

« Ça me semble correct.»

« Deuxième chose. Je te propose qu'ils s'arrêtent à sept enfants si l'héritier n'est toujours pas né.»

« Quoi ? C'est une bonne chose mais je croyais qu'on ne pouvait pas changer les règles ?»

« Je vais faire une exception.»

« Dans ce cas, qui sera l'héritier ?»

« Celui qui se rapprochera le plus des critères. Pour l'instant, c'est Iain. Il devra rester vivre avec vous quand il sera adulte si l'héritier n'est pas né ou si Rosaria n'a pas encore mis au monde son septième enfant. Ou qu'aucun des six autres ne rassemble plus de critères que lui.»

« Ça me paraît correct. Je vais leur transmettre.»

« Iain me paraît un bon choix. Je suis soulagé que tout cela soit fini.»

« Pas si vite, Iain n'est que l'héritier de réserve tant que le septième enfant n'est pas né. Et même à ce moment il devra attendre de voir si il est le mieux qualifié.»

« Tu m'en voudras pas de le préparer quand même ?»

« Le préparer ?»

« Lui donner les outils nécessaires pour faire face à la tâche qui l’attend.»

« Qui l'attend peut-être.»

« Justement, il sera prêt si il doit prendre la relève.»

« Si tu veux. Mais j'espère que tu ne vas pas délaisser les autres.»

« Pourquoi est-ce que je ferais ça ?»

« Depuis que je t'ai annoncé ce petit compromis, je trouve que t'occupes beaucoup de Iain.»

« Je ne vois pas ce que tu veux dire.»

« N'aurais-tu pas un petit préféré ?»

« Pas du tout, je les aime tous les uns autant que les autres.»

« Il y en a que deux pour l'instant. Et tu passes beaucoup de temps avec Iain je trouve. Je ne sais pas ce qu'Aurora doit en penser.»

« Aurora est un peu plus grande maintenant. Ça ne l'intéresse plus tout ce qu'on fait avec Iain.»

« J'espère que tu fais quand même quelque chose avec elle. Même si elle va bientôt entrer au lycée, je suis sûr qu'elle aimerait toujours savoir que son grand-père s'intéresse toujours à elle. Et puis ils ne savent rien de toute cette histoire d’héritage...»

« Ils vont très bien tous les deux, je t'assure. Je ne fais rien de plus que ce que j'ai pu faire avec Aurora quand elle avait l'âge de son frère.»

« J'espère que c'est le cas. Je détesterais les voir se déchirer à cause de ça.»

« Ils font tous ensemble, ils ne pourraient pas être plus proches.»

« Sauf quand tu es avec Iain.»

« Je te l'ai déjà dit, c'est l'âge. Ils vont faire de moins en moins de choses ensemble. Aurora va devenir ado, elle va avoir d'autres préoccupations que son frère.»

« Si tu le dis. Je te fais confiance. C'est toi qui vit avec après tout.»

« De toute manière, on verra bien quand le prochain arrivera. Ce qui ne devrait plus tarder !»

« Ah ! Ça y est ? Marina est enceinte.»

« Elle l'a annoncé ce matin au petit déjeuner.»

« C'est le moment de croiser les doigts, de toucher du bois et d'allumer un cierge !»

« Quoi ?»

« Laisse tomber.»

« Trop compliqué ?»

« Exactement. Bon je te préviens, je ne veux pas voir de traitement de présence si il correspond aux critères.» 

« Tu me fais pas confiance ?»

« Je ne veux juste pas que Iain se sente abandonné.»

« Je ne vois pas pourquoi tu dis ça ! Je te l'ai déjà dis plein de fois, je n'ai pas de préféré !»

« Avec sept petits-enfants à la maison, ça finira bien par arriver.»

« Et même si ça arrive, il y a assez de monde sous ce toit pour donner la même dose d'amour à chacun d’entre-eux.»

« Oui heureusement que Seamus est là pour s'occuper d'Aurora. Malgré tout ce que tu dis, elle a remarqué que tu passais beaucoup de temps avec son frère et plus tellement avec elle.»

« Je ne savais pas, la pauvre.»

« Tu ne peux pas t'occuper de Iain et remarquer ce genre de choses.»

« …»

« Et maintenant qu'un petit frère ou une petite soeur est en route, elle se pose des questions. Elle se demande si il y aura encore quelqu'un pour s'intéresser à elle quand il sera là.»

« Je vais aller lui parler.»

« Seamus l'a déjà fait. C'est un bon père. Elle est rassuré maintenant.»

« Il lui a tout dit ?»

« Mais non, il a juste trouvé les bons mots pour apaiser ses craintes!»
« Mais il est peut-être temps de lui parler de tout ça. Pour qu'elle comprenne. En attendant, au moins elle aura passé son anniversaire sereinement.»

« Je pense qu'on va le faire. C'est plus honnête.»

«Tu crois qu'on peut lui faire confiance pour ne rien dire à son frère ?»

« On verra bien. Mais si elle est au courant, elle pourra peut-être nous aider à s'occuper de ses frères et sœurs. Puisque de toute manière, elle est automatiquement disqualifiée.»

« Elle peut encore revenir dans la course. Si il arrive malheur aux autres.»

« On peut éviter de parler de ça ?»

« Il faut prévoir toutes les éventualités.»

« J'aurais préféré que tu ne me mettes pas ces idées dans la tête. Maintenant je vais être angoissé tout le temps.»

« Tu n'y as jamais pensé ?»

« Non pas vraiment …»

« Je ne sais pas si c'est très prudent de boire alors qu'elle est dans cet état. Tu ne voulais pas parler de malheur mais…»

« C'est un spécial Rosaria. Que des fruits frais ! Et c'est très bon ! Tu devrais goûter !»

« Ce n'est pas l'envie qui m'en manque mais ça va être difficile.»

« Dommage.»

« C'est bien vide ce soir. Tu m'avais habitué à de plus grosses soirées d'anniversaire !»

« La vie est passée par là. Il n'y a que Antonio et sa famille qui ont pu se libérer.»

« Edith doit être ravie de retrouver sa cousine au lycée.»

« J'ai un peu peur de ce qu'elles vont y faire toutes les deux.»

« Avec des parents comme les leurs, ça devrait bien se passer.»
« Je vois beaucoup Iain jouer aux échecs et pas beaucoup avec une feuille devant lui et des crayons dans la main.»

« C'est pas ma faute si il s'intéresse à tout ! Il est très intelligent ce petit. Il a envie de tout connaître.»

« Donc tu me dis que je ne suis pas là quand il faut ?»

« Plus ou moins.»

« J'espère que c'est vrai !»

« Regarde Rosaria ! On ne la voyait pas souvent devant un chevalet avant.»

« Ce n'est pas faux.»

« Elle aime l'art pourtant. Et elle adorait ça quand elle était petite.»

« Peut-être que jusqu'à présent elle pensait ne pas avoir autant de talent que toi.»

« Je suis sûr que tu serais le premier à lui dire le contraire si tu pouvais.»

« C'est vrai. Ce n'était pas fameux au début. En tout cas, elle s'y est mis et c'est ce qui compte.»

« Je pense que notre petite conversation sur toi a du lui donner ce dont elle avait besoin pour se lancer.»

« Tant mieux. Tu devrais lui proposer des cours. Pour transmettre ce que tu as appris de Rosaria durant ta première vie.»
« Aurora est une jolie jeune fille.»

« Une jolie jeune fille qui va maintenant nous assister dans la préparation de l’héritier.»

« Vous lui avez parlé ?»

« Marina et Seamus s'en sont occupé.»

« Elle a réagi comment ?»

« Elle dit qu'elle comprend mieux maintenant pourquoi son frère reçoit tant d’attention.»

« Elle ne vous en veut pas ?»

« Pour l'instant non. Mais avec les ados, je me méfie.»

« L'idée de devoir avoir la même vie que sa mère ne doit pas l'enchanteur à son âge.»
« Elle a tellement d'autres choses à penser.»

« Comme ?»

« Les garçons. Mon petit doigt me dit que sa cousine lui a présenté un jeune homme qui a l'air de prendre beaucoup de son attention.»

« J'aurais préféré une autre distraction quand même.»

« Donc pour Edith, cela ne te dérange pas mais pour Aurora, c'est tout le contraire ?»

« Si elle devient héritière, il va falloir qu'elle fasse des sacrifices.»

« Ne t'emballe pas, d'abord ce n'est pas la première en ligne. Ensuite il ne s'est rien passé encore donc ce n'est pas comme si c'était ton futur... beau-petit-fils ?»

« Je sais comment sont les garçons à cet âge.»

« Tu devrais la laisser vivre un peu.»

« Je comprend plus rien, d'abord tu me dis que je ne suis pas assez proche, et maintenant je dois garder mes distances ?»

« Elle n'a plus le même âge. Si ça peut te rassurer, il a l'air de ne rien manquer.»

« Tu crois que c'est ce qui m'intéresse ?»

« Tu devrais t'occuper de ce qui se passe dans ton jardin. Je suis sûr que ça va t’intéresser.»

« Mais, ils sont en train de l'enlever ! Tu peux pas faire quelque chose ?»

« Désolé, je n'ai aucun contrôle sur eux. Mais je suis sûr qu'ils vont te la rendre entière.»

« Comment tu peux dire ça ?»

« Brenna est toujours revenu entière. Je ne vois pas pourquoi ils feraient une exception.»

« Toujours revenue ?»

« Oui, les trois fois !»

« Trois fois ?»

« Tu n’étais pas au courant ?»