63. Two of a kind

« En tout cas le courant à l'air de bien passé. C'est électrique.»

« À cet âge, avec les hormones, ils sautent sur tout ce qu'ils bougent.»

« Je ne vois pas ça très souvent ici…»

« C'est ma faute peut-être ? Mais c'est la réalité.»

« Tu n'arriveras pas à me convaincre. Je vois plus souvent des coups de foudre que descoups de tête. La seul qui n'a pas trouvé au premier coup, c'est Rosaria.»

« Même. C'est comme ça.»

« Mais pourquoi tu ne l'aimes pas ? Elle ne t'a rien fait la pauvre.»

« J'ai pas dit que je l'aimais pas.»

« En tout cas tu as l'air de ne pas vouloir qu'elle rentre dans la famille. Tu avoueras pourtant qu'elle est parfaite. Et Eòin devrait avoir moins de problèmes que sa mère pour produire un héritier conforme. Il va pouvoir bien s'occuper de ses enfants ! Ce n'est pas une bonne nouvelle ça ?»

« Ouais…»

« De toute manière que ça te plaise ou non, c'est sa décision. Et ils ont l'air de s'entendre à merveille. Ça s'annonce très bien pour la suite.»

« Tu disais pas ça pour la jeune demoiselle de Iain. Elle tu voulait la virer tout de suite. Alors je ne sais pas trop quoi penser. Soit tu aimes beaucoup Iain et tu veux vraiment le protéger, soit tu veux vraiment m'embêter. Mais la première solution ne me plait pas , ça voudrait dire qu'après tout le cinéma que tu m'as fait, Eòin ne t'intéresse pas plus que ça et tu veux juste qu'il te ponde un héritier.»

« Mais où vas-tu chercher tout ça ? Je me méfie juste parce que Iain a eu pas mal de difficulté à trouver.»

« Et pourquoi il pourrait pas prendre son temps.»

« Il peut. Mais je me méfie quand même. Par contre la petite rousse, elle m'inspire bien.»

« Tant mieux pour elle.»

« Non mais elle me fait penser à quelqu'un d’autre.»

« Qui ?»

« Tu ne connais pas ?»

« Non mais tu la connais d'où cette personne ?»

« Ailleurs. »

« Encore un de tes secrets ?»

« Moi aussi j'ai encore quelques trucs que tu ne sais pas !»

« Non mais regarde, elle est pas magnifique ?»

« Si, si ! Elle est très belle. Mais ça ne veut rien dire. Elle peut-être belle et en vouloir quand même à sa fortune. En général c'est comme ça que ça marche. Parce que c'est plus dur de s'attirer les faveurs de quelqu'uns quand on est pas très attirant.»

« Ce que tu peux être superficiel…»

« Merci, c'est gentil. Ça n'en reste pas moins la vérité. Tu crois que Iain a commencé à lui parler uniquement parce qu'il s'est dit qu'elle avait l'air très gentille ?»

« Oui bon mais quand même ! Le physique ne fait pas tout.»

« C'est ce que je disais. J'attends un peu avant de donner mon avis définit sur cette demoiselle. J'espère pour lui que c'est quelqu'un de bien c'est tout. Et puis si je m'inquiète particulièrement pour Iain parce qu'il est un peu tard pour faire des erreurs. Ça serait bien qu'il puisse se poser et avoir le temps de fonder une famille et d'en profiter . »

« Tu devrais arrête de t'inquiéter alors. Elle a vraiment l'air bien cette jeune femme.»

« Oui, pas de sourire machiavélique, c'est déjà ça.»

« Mais t'as pas fini ?»

« J'aurais fini quand je serais rassuré. Pour l'instant ce n'est pas le cas.»

« Tu as qu'à la suivre pour savoir ce qu'elle fait de ses journées. Comme ça tu verrais comment elle est vraiment quand elle pense qu'on ne la regarde pas. T'es invisible, elle se doutera de rien.»

« Il faut quand même se méfier on ne sait jamais.»

« Tu crois sérieusement qu'elle pourrait se rendre compte que t'es là ?»

« Tu le pouvais bien toi.»

« Moi je dis juste que tu cherches une excuse pour ne pas que j'ai raison et continuer tranquillement à la critiquer.»

« Pas du tout, je dis juste qu'il faut être prudent !»

« Et moi je dis juste que je te donnes une solution à tes problèmes mais que tu refuses d'essayer pour des raisons ridicules.»

« Je te paries que Rosaria et Sienna sont d'accord avec moi ! Et vu la tête de Rosaria, elle aussi se méfie.»

« Encore faut-il qu'elle parle de ça.»

« De quoi d'autre elles parleraient ? Je suis sûr que Sienna s'est précipitée pour tout lui raconter quand ils sont revenus du musée.»

« Ou alors elles parlent de tout autre chose. Parce que pendant que tu essayais de trouver des raisons de se méfier de l'amie de Iain, il s'est passé d'autres choses.»

« Et qu'est qu'il a bien pu se passer ?»

« Sienna est en train d'annoncer que son frère et elle vont déménagés !»

« Pour aller où ?»

« Habiter avec leurs moitiés.»

« C'est du rapide !»

« D'où la tête de Rosaria. Elle doit penser comme toi.»

« Pas toi ?»

« Non pas vraiment. Tu sais j'ai aussi vu mes enfants partir assez vite. Enfin après Antonio. Mais les premiers, c'est toujours dur. Donc je la comprends. Mais je ne trouve pas ça trop rapide. Et puis si ça marche pas, ils pourront toujours revenir !»

« S'il y encore de la place !»

« Comme Eòin a trouvé la femme parfaite, ça devrait pas être un problème.»

« Non mais déjà ? Je comprends encore plus la tête de Rosaria. Ils en ont parlé à peine hier soir.»

« Pourquoi attendre plus ?»

« Je ne sais pas, pour ne pas que ça fasse précipité ? Il y a quelqu'un qui est enceinte ou quoi ?»

« Mais où tu vas chercher ça ?»

« Tu ne trouves pas que c'est plutôt rapide comme décision ? Décidé en une soirée et le lendemain, ils sont déjà sur le palier, leurs valises à la main.»

« Je suis sûr qu'ils en parlaient déjà pendant un moment. Et puis c'est pas mal réfléchi ! Ils vont vivre chez la mère du copain de Sienna et ils ne seront quatre pour s'occuper des factures et autres.»

« Ça me paraît quand même bizarre toute cette histoire.»

« Mais tout te paraît bizarre en ce moment ma parole.»

« Je me méfie c'est tout !»

« Tu deviendrais pas un peu paranoïaque ? L'âge peut-être ? »

« Non mais je ne te permets pas ! Je ne suis pas vieux d'abord !»

« Mais ça je n'en sais rien.»

« Alors laisse-moi profiter de ce moment de tendresse.»

« J'y crois pas, c'est toi qui a commencé à poser des questions …»

« Au moins le reste de la famille prends son avenir à cœur. Regarde Luna par exemple. Elle veut devenir médecin plis tard et elle s'en donne les moyens.»

« Mais ça va pas toi ! Qu'est-ce qui te prends tout à coup de dénigrer tout le monde.»

« Je ne sais pas. Je n'ai pas l'impression qu'ils savent où ils vont.»

« Mais si ! Ils le savent très bien. Iain s'est lancé professionnellement dans la peinture, Sienna va devenir une musicienne hors-pair et Calum va se lancer dans la comédie. Si c'est pas tout ce que tu voulais... On touche un peu tous les domaines artistiques qui sont mis à notre disposition.»

« Ça ne me semble quand même pas très clair. Je ne sais pas pourquoi.»

« Parce que t'es jamais content. Voilà pourquoi.»

« Tu crois ?»

« Pourquoi tu me parles de Luna qui veut devenir médecin alors que depuis le début tu me répètes qu'il faut promouvoir l'art sous toutes ses formes. Même si je respecte ce que font les médecins tous les jours, ce n'est pas vraiment de l'art ou une forme d'expression !»

« Oui mais j'ai plus l'impression qu'ils savent ce qu'ils veulent et qu'ils ne prennent pas leurs décisions sur un coup de tête.»

« La spontanéité a du bon parfois. Et ça montre qu'on a de l’imagination.»

« Si tu le dis.»
« Et puis regarde, on peut poursuivre une carrière artistique et faire des choix réfléchis. Le petit Ludovic sait déjà qu'il veut marcher sur les traces de son père.»

« Comme tu l'as dit, il est petit. Ses envies changeront peut-être en grandissant. On a toujours envie d'être comme ses parents quand on est enfants. Et son caractère peut tellement changer d'ici là.»

« Tu es bien sage je trouve.»

« Tu as peur que je te vole ton rôle ?»

« Aucune chance, il y a encore des choses que moi seul peut faire.»

« Pour l’instant.»

« Ça m'étonnerait beaucoup que ça change un jour.»

« Ne jamais dire jamais.»

« C'est bien pour ça que je ne l'ai pas dit !»

« …»

« Et puis tu sors d'où tout ça ? Depuis quand tu connais si bien ce que c'est d'être un enfant ?»

« Depuis que j'en ai eu ? J'en ai vu passer assez pour en connaître un peu sur le sujet.»

« Et puis tu vois, on peut être rationnelle et créatif en même temps. Regarde Edith.» »

« Je ne suis l'as sûr que dessiner des schémas sur une toile avec un crayon peut-être qualifié d'art mais pourquoi pas.»

« C'est pas bien différent de l'art abstrait. À toi de trouver ce que ça signifie pour toi.»

« Tu n'as pas l'impression d'en faire un peut trop ?»

« Pas du tout !»

« J'ai compris ton point de vue. Mais je pense quand même que Sienna et Calum sont allés un peu vite. Ce qui ne les empêchera pas de faire ce qu'ils veulent. J'espère juste qu'ils ne se sont pas trompés en voulant aller trop vite.»

« Et bien s'ils se trompent tant pis pour eux. Ils seront toujours les bienvenues à la maison.»

« Ça serait quand même dommage de revenir au point de départ.»

« Ils sont jeunes, ils ont le temps de faire des erreurs.»

« Oui s'ils s'en rendent pas compte dans plusieurs années. Le temps passe tellement vite.»

« D'ailleurs ça va toi ?»

« Pourquoi ça irait pas ?»

« Je sais pas, tu viens de perdre ton premier fils quand même.»

« Il a eu une longue et belle vie, il ne faut pas être triste. Et puis je ne l'ai pas perdu, au contraire ! Je l'ai retrouvé. Et il a retrouvé sa Chantal. Il ne manque plus que Rosaria et la famille sera réunie.»

« Les deux premières générations seulement.»

« C'est déjà un bon départ. C'est celles avec qui on a passé le plus de temps.»

« Sauf que la deuxième génération attends sûrement avec impatience que la génération suivante les rejoigne.»

« Et pourquoi ça ?»

« Tu n'attendais pas tes propres enfants avec impatience ?»

« Je n'irais pas dire que c'était de l'impatience, mais je les attendais oui. Je n'en étais quand même pas à souhaiter leur mort.»

« Maintenant que tu sais ce que c'est, et que ça n'a pas l'air trop horrible…»

« Ça ne serait pas un crime de souhaiter qu'ils me rejoignent ?»

« Tout à fait ! Et tu peux comprendre aussi qu'ils peuvent penser la même chose.»

« Admettons.»

« En attendant, tu devrais dire à Antonio d'aller consoler ce pauvre Ludovic. Au moins pour que lui aussi sache que ce n'est pas si horrible que ça.»